Industrie automobile | L’Afrique, nouveau moteur de croissance

Automobile,Afrique,nouveau,moteur,croissance,Sommet des affaires,États-Unis-Afrique,Maroc,Marrakech,Renault Group,industrie

Les participants à un panel tenu, vendredi à Marrakech dans le cadre de la 14ème édition du États-Unis-, ont mis en lumière le rôle du continent africain en tant que nouveau moteur de croissance pour l’industrie .

Les intervenants ont, à cet effet, mis en avant la nécessité pour ces pays africains d’améliorer la compétitivité de leurs produits et leur expérience après-vente, pour faire être en mesure de tirer profit des nouvelles opportunités dans le marché mondial.

Dans ce sens, le directeur général de Renault Group , Mohamed Bachiri a relevé que l’, un des secteurs clés sur lesquels mise le Plan d’accélération Industrielle (PAI), présente une véritable “success story” qui a bénéficié largement de l’attrait des manufacturiers pour de telles zones, érigeant le Royaume en un hub incontournable de l’industrie .

Évoquant l’expérience très réussie du dans ce domaine, M. Bachiri a souligné que ce secteur, devenu le premier exportateur au et le deuxième en termes de création d’emploi, fait rayonner “le Made In Morocco” dans plus de 60 destinations.

Après avoir rappelé que le groupe Renault Maroc a pris une nouvelle dimension dans le Royaume avec les accords Écosystème en 2016 et en 2021, qui ont conforté le rôle du groupe en tant que locomotive de la filière automobile marocaine, M. Bachiri n’a pas manqué de préciser qu’avec l’industrialisation de nouveaux modèles de véhicules au Maroc, dont les véhicules électriques, le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire marquée par la montée en puissance des compétences, de la technologie et de la décarbonation.

Expo Dubaï | L’Agence de presse des Emirats jette la lumière sur le Pavillon marocain

Lui emboitant le pas, le ministre du Commerce et de l’Industrie ghanéen, M. Alan Kyerematen a vivement salué les efforts consentis par le Maroc en matière de développement du secteur automobile. “Aujourd’hui, le œuvre avec les plus grandes multinationales et c’est un exploit non seulement pour le Royaume mais, pour tout le Continent africain, a-t-il dit.

Revenant sur l’expérience Ghanéenne, le ministre a noté que si le pays arrive aujourd’hui a toucher les plus importantes compagnies du secteur automobile, c’est surtout grâce à sa politique fiscale attrayante, mettant l’accent sur sa politique de développement automobile, axée sur 10 piliers et visant à faire du Ghana un véritable hub industriel pleinement intégré et compétitif.

Pour sa part, Juan Carlos Gonzalez, représentant du groupe Ford, a indiqué que le groupe suit avec intérêt les efforts de l’Afrique pour dynamiser l’industrie automobile dans le Continent. “De ce fait, nous allons poursuivre la diversification de nos fournisseurs en Afrique et continuer de développer le chiffre d’affaires de nos opérations d’achat”, a-t-il tenu à préciser.

Afrique : Des opérateurs togolais à la BP du Maroc

Pour cela, a-t-il dit, nous avons misé sur une approche Win-Win basée sur le transfert de compétences et le partage de savoir-faire et d’expertise, notant que l’engagement de sa Société en Afrique est “un engagement à long terme” qui permettra au groupe d’être constamment à la recherche de nouvelles opportunités afin de développer ses activités dans le Continent.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le , le 14ème Sommet d’affaires USA-Afrique connait la participation notamment, d’une importante délégation gouvernementale américaine, des ministres africains et des décideurs des plus grandes multinationales américaines et des milieux d’affaires africains.

LR/MAP

Voir aussi

Haut-Commissariat au Plan,HCP,chômage,baisse,Maroc

HCP | Le taux de chômage en baisse à 11,2% au T2-2022

Le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2% (-1,6 point) entre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...