Hommage à Hammadi Tounsi

Hammadi tounsi photo Le Reporter

Dans le cadre de ses activités culturelles, l’Association Ribat Al Fath, que dirige Abdelkrim Bennani, a rendu un grand hommage à l’artiste, acteur, poète et parolier, Hammadi Tounsi.

L’hommage a eu lieu lors d’une soirée, mercredi 30 octobre 2013, au siège de l’Association, à laquelle a assisté une pléiade d’artistes, de comédiens, d’intellectuels, de diplomates et de représentants des médias.
Né en 1934, Hammadi Tounsi a su conserver sa pleine forme, pratiquant régulièrement son sport préféré, le jogging.
En 1954, il a rejoint la Troupe de la RTM (Radio Télévision Marocaine de l’époque) et la fameuse «Troupe de la Maâmora» en 1959.
Parmi les pièces de théâtre qui ont consacré son professionnalisme et fait sa renommée, il y a «Lamaâlam Azouz». Pour la télévision, on ne peut pas ne pas citer sa «Fine machi à Moschi». En 40 années d’activité théâtrale à la Radio, l’artiste a à son actif 17 pièces de théâtre et 37 autres inspirées du théâtre universel.
«Touche à tout», non sans une maîtrise reconnue, Hammadi Tounsi a mis la main à la programmation. Il a produit trois émissions radiophoniques qui ont été bien appréciées, «Hiya wa houwa», «Minkoom oua ilaykoum» et «Khawatir». Egalement parolier, notre l’artiste a écrit pas moins de 152 chansons, dont 52 ont été composées par des compositeurs de renommée et pionniers de l’époque: «Mahla Arrabie ou Layalih» par Abdelouahab Agoumi, «Barie, Barie» (innocent) par Mohamed Benabdeslam, «El Madad ya Rassoul Allah» par Abdelkader Rachidi…
L’assistance a été très touchée par une de ses chansons patriotiques et l’a fredonnée non sans émotion. Il s’agit de «Nadini ya Maliki». Qui de l’ancienne génération ne se souvient pas de «Yal Ghadi fa tomoubil», chantée par Abdelwahab Doukkali ou «Achams Gharbat wal wakt fate» chantée par Amina Idriss?
La fête a été rehaussée par de nombreuses innovations dans la présentation de la cérémonie (disposition des places assises, micro baladeur…), bien accueillies par l’assistance. C’était grâce au dynamique membre de l’Association Ribat Al Fath et diplomate, Abdelkamel Dinia.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

En 1ère ligne… | Ministère de l’Education nationale (Spécial FDT 2020)

En 1ère ligne… | Ministère de l’Education nationale (Spécial FDT 2020)

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale En raison de l’épidémie du coronavirus et de l’état …

Un commentaire

  1. il aussi une tres belle voix surtout lorsqu il joue le role d un amoureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.