Golfe de Guinée | Deux marins marocains kidnappés il y a 2 mois, libérés

Golfe de Guinée | Deux marins marocains kidnappés il y a 2 mois, libérés

Trois marins, deux marocains et un équato-guinéen, enlevés il y a près de deux mois dans l’attaque de leur navire marchand au large du , dans le golfe de , épicentre de la piraterie maritime mondiale, ont été libérés au Nigeria, a annoncé la Equatoriale.

Le 21 mars, un navire marchand battant pavillon équato-guinéen, le Elobey 6, a été attaqué par des pirates non identifiés au large du port gabonais de Port-Gentil. Les trois marins avaient été kidnappés.

Vendredi, le gouvernement de la République de équatoriale a obtenu la libération des hommes séquestrés (…), un Equato-guinéen et deux Marocains, a indiqué le gouvernement de dans un communiqué rendu public samedi.

L’Equato-guinéen, Santos Ndong Mba, et les Marocains, Abaamrane Hamid et Chalabi Abdelaziz, sont arrivés vendredi à l’aéroport de à bord d’un vol spécial en provenance de Calabar, au Nigeria, selon le communiqué de .

Rien n’a filtré sur la nationalité de leurs ravisseurs, les conditions de leur détention ou celles de leur libération, Malabo a simplement « remercié toutes les parties impliquées » dans l’élargissement des otages.

Lire aussi
Ebola : Une épidémie qui va durer

Au moment de l’attaque, l’Elobey 6 naviguait entre Bata, la capitale économique située dans la partie continentale de la Guinée Equatoriale, et l’île équato-guinéenne d’Annonbon, à 700 km du nord de Malabo.

Le golfe de Guinée, qui s’étend sur 5.700 km, des côtes du à l’Angola en passant par celles du Nigeria, est devenu, ces dernières années, un repaire de pirates, notamment nigérians, et le nouvel épicentre de ce type d’attaques dans le , pillages de navires et kidnappings contre rançon, ravissant cette place au golfe d’Aden.

Le 9 mai, cinq marins, dont un Equato-guinéen et trois Russes, ont été kidnappés dans l’attaque de deux navires par des pirates dans les eaux territoriales de la Guinée Equatoriale. Le 4 mai, c’est au large de Libreville, la capitale gabonaise, que six membres de l’équipage de deux bateaux de pêche, ont été enlevés: trois Indonésiens, deux Sénégalais et un Sud-Coréen.

LR/AFP

Voir aussi

Investissement Étranger | L’essentiel du rapport de l’AMMC

L’AMMC organise des ateliers au profit des intervenants du marché des capitaux

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) a organisé, en présentiel et par visioconférence, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...