Flash Infos

États-Unis | La réouverture de l’économie relance légèrement le trafic aérien

États-Unis | La réouverture de l’économie relance légèrement le trafic aérien

La réouverture de l’économie américaine donne un coup de pouce au trafic aérien domestique, l’un des secteurs durement affectés par les restrictions mises en place pour enrayer la propagation du Covid-19.

Pour la compagnie American Airlines, l’une des plus grandes au monde, le trafic moyen quotidien de passagers est passé d’environ 32.000 en avril à plus de 110.000 fin mai, selon la presse locale.

Cette compagnie a ainsi annoncé une augmentation progressive de ses vols intérieurs qui n’atteindra toutefois, début juillet, qu’environ 55% de sa capacité pendant la même période de 2019.

Selon un haut responsables de la compagnie, cette tendance à la hausse de la fréquence des vols s’explique par trois facteurs: la reprise de la demande, la réouverture des États et la réaction positive des clients .

“Si les clients ont la possibilité de partir en voyage et si les Etats continuent de rouvrir avec la même cadence actuelle, il semble assez raisonnable qu’il y aura davantage de reprise de la demande”, a déclaré à la radio publique NPR, le directeur de la stratégie réseau de la compagnie, Vasu Raja.

D’autres compagnies aériennes américains sont engagées dans la même dynamique d’augmentation des vols.

United Airlines relancera ainsi des vols vers plus de 150 de ses destinations américaines et canadiennes le mois prochain, a indiqué la compagnie citée également par NPR.

La capacité intérieure de la compagnie aérienne passera ainsi à 30% d’une année sur l’autre. Durant le mois courant, United Airlines prévoit d’opérer à hauteur de 23% de sa capacité de juin 2019. La compagnie aérienne à bas prix Frontier ajoute 18 nouvelles destinations à son programme d’été.

Malgré les modestes augmentations de vols et de la capacité, le chemin de la reprise risque d’être encore long pour l’industrie du transport aérien qui craignent que l’ampleur de la pandémie soit ressenti plus longuement dans les aéroports du pays.

Au cours de la dernière semaine de mai, les vols intérieurs ont compté en moyenne 54 passagers, soit une baisse par rapport aux fourchettes typiques comprises entre 80 et 100 passagers en janvier et février, mais en hausse par rapport au plus bas niveau de seulement 17 passagers entre fin mars et début avril.

La demande future de voyages par avion est également en baisse de 82%, selon les données recueillies par l’association de l’industrie du transport aérien américain “Flights for America”.

La demande de voyages par avion devrait aussi rester inférieure aux niveaux de 2019 jusqu’en 2023, a indiqué l’agence de notation S&P Global Ratings dans un récent rapport.

Sous l’effet de la pandémie du coronavirus, le trafic aérien aux Etats-Unis a nettement régressé à des niveaux inconnus depuis les années 50. Les transporteurs du pays ont sollicité une aide fédérale de 50 milliards de dollars, afin de payer leurs employés et éviter les licenciements d’ici la fin septembre.

American Airlines a déclaré une perte nette de 2,2 milliards de dollars au premier trimestre. En avril, la compagnie a obtenu 5,8 milliards de dollars d’aide financière dans le cadre d’un programme de soutien pour payer les salaires de ses employés.

LR

Voir aussi

hausse inquiétante du nombre de clandestins algériens arrivés sur les côtes espagnoles

Madrid | Hausse inquiétante du nombre de clandestins algériens arrivés sur les côtes espagnoles

La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la Coopération, Arancha Gonzalez Laya, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.