Echec à l’escroquerie…

La Police judiciaire du district de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ a réussi à mettre hors d’état de nuire deux hommes qui se faisaient passer pour des agents de sécurité d’une société privée de convoi de fonds et de gardiennage de la place, apprend-on de source policière.

Police judiciaire du district de Hay Mohammadi An Sebaa

Il y a quelques jours, les deux mis en cause sont entrés dans un supermarché situé au quartier de «La villette», à Casablanca. Ils se sont présentés comme deux agents de sécurité chargés de transporter la recette journalière vers la banque. Au début, les responsables du centre commercial ne se sont pas doutés de l’identité des deux mis en cause. Tout était donc normal et les deux individus, qui portaient l’uniforme d’une société privée de transport de fonds, paraissaient même gentils. Ils ont souri à une jeune employée du supermarché en lui demandant de leur indiquer le bureau du responsable.

La jeune femme s’est exécutée et les deux individus se sont alors dirigés vers le bureau du responsable des caisses. D’habitude, les employés de la société de convoi de fonds ne se présentaient pas à cette heure-ci. Malgré cela, le gérant du supermarché n’a pas été surpris et n’a même pas demandé d’explication. Les deux jeunes hommes semblaient d’abord rassurés et pensaient même pouvoir repartir avec le butin. Cependant, le responsable leur a demandé de lui présenter le cachet de la société chargée du convoi de fonds. Les deux hommes lui ont dit qu’ils l’ont oublié à la société. Chose qui n’a pas convaincu le responsable des caisses qui leur a signifié fermement qu’il ne pouvait pas leur remettre les fonds sans avoir l’incontournable cachet. Les deux bandits voulaient alors le forcer à s’exécuter. L’un d’eux l’a menacé d’un couteau qu’il cachait sous ses vêtements. Mais le responsable a commencé à crier très fort pour attirer l’attention des employés. Et la police a été rapidement alertée. Troublés, les deux hommes ont préféré prendre la poudre d’escampette, mais sans réussir à emporter le butin.
Une fois sur les lieux, la PJ a appris par les employés que l’un des deux présumés bandits s’était blessé en heurtant l’une des portes en verre du centre commercial. Une information qui allait permettre aux limiers d’orienter leur enquête vers les centres hospitaliers de la ville. Ainsi, dans la soirée du même jour, l’individu blessé a été appréhendé à l’hôpital de Bouafi. Il a reconnu les faits qui lui étaient reprochés et avoué avoir tout préparé avec son cousin -l’autre accusé en fuite- qui n’était autre qu’un ancien employé ayant travaillé dans plusieurs supermarchés de la même enseigne.

Voir aussi

Marrakech dans le top 25 de “TripAdvisor” des destinations populaires mondiales en 2020

Marrakech dans le top 25 de “TripAdvisor” des destinations populaires mondiales en 2020

La ville de Marrakech figure dans le top 25 des destinations populaires mondiales et des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.