Dakhla-Oued Eddahab | Le CRDH approuve une série de projets socio-économiques

Dakhla-Oued Eddahab,CRDH

Le comité régional du développement humain (CRDH) de Dakhla-Oued Eddahab a adopté, jeudi, une série de projets socio-économiques aux niveaux des provinces d’Oued Eddahab et d’Aousserd.

Lors de cette réunion présidée par le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar et le gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari, les membres du CRDH ont approuvé des projets socio-économiques qui s’inscrivent dans le cadre de la 3éme phase de l’INDH, en vue de lutter contre la précarité, d’améliorer les revenus et l’insertion économique des jeunes et de favoriser l’intégration sociale.

Concernant la province d’Oued Eddahab, un certain nombre de projets proposés dans le cadre de la 3éme phase ont été approuvés au titre de l’année 2021. Concernant le programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité, six projets ont été approuvés, nécessitant une enveloppe budgétaire de l’ordre de 750.000 DH, ciblant ainsi les enfants abandonnées, les jeunes sans abri et les femmes en situation de précarité avancée, ainsi que les personnes à besoin spécifique sans ressources.

S’agissant du programme lié à l’impulsion du capital humain des générations montantes, trois projets ont été adoptés portant sur la santé de la mère et de l’enfant et le soutien de la scolarisation et l’enseignement préscolaire (546.188 DH).

De même, les membres du CRDH ont approuvé 35 projets en 2021, pour un budget d’environ 3,5 MDH, portant sur le financement de la création d’entreprises en faveurs des jeunes.

Les membres du CRDH ont également approuvé les projets socio-économiques au niveau de la province d’Aousserd au titre de l’année 2022, avec une enveloppe budgétaire de plus de 6 MDH, en vue de mettre en œuvre des projets relatifs aux quatre programmes de l’INDH.

Concernant le premier programme relatif au rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les territoires les moins équipés, une enveloppe budgétaire de 600.000 Dhs, portant sur un seul projet relatif à l’acquisition d’une ambulance pour réduire les disparités territoriales et sociales en milieu rural, a été validée.

Quant au programme relatif à l’accompagnement des personnes en situation de précarité, un montant estimé à plus de 1,64 MDH a été mobilisé pour des projets destinés notamment à la gestion des centres d’accueil Bir Gandouz et Alfokma pour une enveloppe respective de 100.000 Dhs.

Le CRDH a également approuvé une contribution de l’INDH de l’ordre de plus 3,14 MDH pour le financement de projets d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes.

Ces projets portent notamment sur le financement du programme relatif au soutien à l’entreprenariat (1,91 MDH), l’économie sociale et solidaire (936.780 Dhs) et à l’employabilité (300.000 Dhs).

S’agissant du programme lié à l’impulsion du capital humain des générations montantes, le montant total des crédits alloués se chiffre à plus de 1,31 MDH, portant sur la santé de la mère et de l’enfant (220.000 Dhs), le soutien de la scolarisation et la lutte contre la déperdition scolaire (710.000 Dhs) et le soutien de l’enseignement préscolaire en milieu rural (388.000 Dhs).

Les membres du CRDH ont aussi approuvé les projets relatifs à l’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes en 2021, ayant mobilisé un montant global de 3.146.780 Dhs.

Ces projets portent notamment sur le financement du programme relatif au soutien à l’entreprenariat au profit de 31 porteurs de projets (plus de 2,20 MDH), à l’économie sociale et solidaire (629.356 Dhs) ayant bénéficié à cinq coopératives et à l’employabilité (314.678 Dhs), en vue d’accompagner les jeunes à la recherche d’un emploi.

Par ailleurs, le CRDH a approuvé une convention relative au soutien scolaire, en partenariat entre la direction provinciale du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle et l’association “Entraide” pour le soutien scolaire (70.000 Dhs).

S’exprimant à cette occasion, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, a appelé à activer le rôle des comités locaux de l’INDH, en matière de diagnostic territorial, à même de mettre les propositions des comités au centre de la programmation relative à la mise en œuvre des objectifs de la 3éme phase de l’INDH.

M. Benomar a également appelé les présidents des comités locaux à proposer de projets et programmes convergents avec les projets sectoriels des services sociaux, à même de soutenir les capacités des jeunes pour les qualifier à l’auto-emploi, conformément aux objectifs et la philosophie de la 3éme phase de l’INDH.

Cette réunion a été marquée par la présence du président du Conseil régional, El Khattat Yanja, d’élus, des représentants de la société civile et des chefs des services extérieurs.

LR/MAP

Voir aussi

Eau potable

Eau potable | Des investissements de 5,44 MMDH à Fès-Meknès

Des investissements de 5,44 milliards de DH (MMDH) ont été alloués au programme d’approvisionnement en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.