Bureaux, Commissions permanentes | Les 1ère et 2ème Chambres rénovent leurs structures internes

Commissions parlementaires,Chambre des conseillers,nouveau gouvernement maroc 2021

Fraichement élus, députés et conseillers n’ont eu aucun instant de répit. Une première au Maroc qui dénote une réelle volonté de célérité et d’efficacité de la part du pouvoir législatif.

Après avoir élu leurs nouveaux présidents (Rachid Talbi Alami et Naam Miyara), les membres des deux Chambres du Parlement ont voté pour choisir les vice-présidents, présidents des Commissions parlementaires permanentes et leurs bureaux respectifs.

Les conseillers prennent l’initiative   

Ce processus électoral a été entamé par la Chambre des conseillers. A l’issue du vote qui s’est déroulé dimanche 10 octobre 2021, Mohamed Hanine du groupe du RNI a été élu premier vice-président de la Chambre des conseillers, alors qu’Ahmed Akhchichine (PAM) a été élu deuxième vice-président. Les trois autres vice-présidents élus sont Fouad Qadiri du groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, Mehdi Atmoun du groupe Haraki et Abdeslam Belkchour du groupe socialiste. La séance plénière tenue conformément à l’article 63 de la Constitution, a également permis d’élire les trois questeurs de la Chambre des conseillers. Il s’agit de Mohamed Salem Benmasoud du groupe de l’UGTM, Miloud Maassid du groupe de l’UMT et Abdelilah Hafdi du groupe de la CGEM.  Membres du bureau du Parlement, les questeurs sont chargés des questions liées à l’organisation interne de l’institution législative, notamment l’établissement du budget de fonctionnement, la gestion du personnel, des locaux et du matériel consommable. Trois Secrétaires de la Chambre des Conseillers ont également été lus, à savoir Mustapha Moucharik et Jawad Hilali du groupe RNI et Safia Belfakih du groupe Authenticité et Modernité (PAM).

Au niveau des Commissions permanentes de la 2ème Chambre, c’est Aziz Mknif, du groupe socialiste qui a été élu président de la Commission de Justice, de Législation et des Droits de l’Homme, alors que Messaoud Agnaou du groupe PAM, a été élu président de la Commission des Finances, de la Planification et du Développement Economique.  Quant à Abderrahmane Ablila du RNI, il a été porté à la présidence de la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures de base. La présidence Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale et des Marocains résidant à l’Etranger est revenue à Neila Tazi, représentant le groupe de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc.  Abderrahman Drissi du groupe haraki a été quant à lui, élu président de la Commission de l’Enseignement, des Affaires Culturelle et Sociale. Enfin, Othmane Tarmounia du groupe Istiqlalien de l’Unité et de l’Egalitarisme, a été choisi pour le poste de président de la Commission des Secteurs Productifs.

Les députés leur emboîtent le pas…

A l’instar des membres de la Chambre conseillers, les députés ont à leur tour été convoqués à une séance plénière consacrée à l’élection des membres du Bureau et des présidents des Commissions permanentes à la Chambre des représentants. A l’issue de ladite plénière tenue lundi 11 octobre 2021, conformément à l’article 62 de la Constitution, Mohamed Sibari du groupe Authenticité et Modernité a été élu premier-vice-président de la Chambre des représentants. Khadija Zoumi (groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme) a quant à elle, été élue deuxième vice-président, et Driss Chtaibi du groupe socialiste, troisième vice-président. Mohamed Ouzzine (groupe haraki) a été élu 4ème vice-président, Mohamed Joudar (groupe constitutionnel, démocratique et social) 5ème  vice-président, Nadia Thami (groupe du progrès et du socialisme) 6ème  vice-président, Hassan Benomar (groupe du RNI) 7ème vice-président, et Zaina Id Halli (groupe du RNI) 8ème vice-président de la Chambre des conseillers.  Mohamed Hamouti (groupe Authenticité et Modernité) et Abdelaziz Lachab (groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme) ont été élus respectivement assesseurs de la Chambre des représentants, tandis que Mohamed Boudrika (groupe RNI), Ilham Saki (groupe Authenticité et Modernité) et Tariq Kadiri (groupe istiqlalien de l’Unité et de l’Egalitarisme) ont été élus secrétaires de la deuxième Chambre du Parlement.

Lire aussi
Le bureau de la Chambre des conseillers prend connaissance du calendrier d'examen et de vote du PLF 2021

S’agissant des présidents des commissions permanentes, Nadia Bouaida (groupe RNI) a été élue présidente de la Commission des Affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE, Hicham Mhajri (groupe Authenticité et Modernité) président de la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat, et de la politique de la ville, et Mohamed Laaraj (groupe haraki) président de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme. Mohamed Chaouki du groupe RNI, a été élu président de la Commission des Finances et du développement économique, Hamid Noughou (groupe constitutionnel, démocratique et social) président de la Commission des secteurs sociaux, Jamal Diwani (groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme), président de la Commission des secteurs productifs, Mohamed Mellal (groupe socialiste) président de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement, Addi Chajri (groupe du progrès et socialisme) président de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication, et Latifa Lablih (groupe Authenticité et Modernité) présidente de la Commission du contrôle des finances publiques.

Désormais, une nouvelle approche de travail visant la complémentarité entre les deux Chambres du Parlement est à mettre en place. Vendredi 8 octobre 2021, à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne, SM le Roi Mohammed VI a clairement indiqué que cette nouvelle législature s’amorce à un moment où le Maroc entre dans une phase nouvelle qui requiert la mutualisation des efforts autour des priorités stratégiques du Royaume, aussi bien au niveau intérieur qu’extérieure. Fini le temps des querelles politiques qui ont longtemps entravé l’action publique. L’heure est à l’action, pas seulement aux résolutions et bonnes intentions !  

ML

Voir aussi

variant Omicron,Afrique du Sud

L’Afrique du Sud envisage de rendre le vaccin obligatoire pour « certaines activités »

Le gouvernement sud-africain envisage de rendre le vaccin contre la Covid-19 obligatoire pour « certaines activités », …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon