Assurances | L’ACAPS fixe les règles de la vente en ligne

Assurances,ACAPS

L’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) a publié la nouvelle instruction relative aux dispositifs électroniques de vente en ligne de produits d’assurance, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2022.

L’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) a annoncé, vendredi 10 juin (2022), la publication de la nouvelle instruction relative aux dispositifs électroniques de vente en ligne de produits d’assurance, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2022.

Un communiqué  de l’ACAPS indique que les orientations de cette instruction visent à fluidifier le processus de mise en place des dispositifs de vente en ligne en fournissant aux acteurs une vision claire sur les exigences de conformité requises.

L’instruction en question énonce les conditions et les modalités que doivent observer les entreprises d’assurances et de réassurance, ainsi que les intermédiaires d’assurances et les autres entités habilitées à présenter au public des opérations d’assurances, pour la mise en place d’un dispositif électronique de vente en ligne permettant la conclusion de contrats d’assurance, ajoute la même source.

Paris | L'ACAPS préside la réunion du Groupe des contrôleurs d'assurance francophones

«Très attendue, cette instruction permet d’instaurer le cadre adéquat en clarifiant les exigences réglementaires relatives à ce dispositif qui a fait l’objet de concertations avec les professionnels et qui permettra désormais à l’assuré de souscrire selon deux options», souligne l’Autorité.

Selon la première option, la contractualisation s’effectue en ligne, avec une signature électronique des deux parties et le contrat électronique doit être accessible à l’assuré à tout moment et adressé, sur sa demande, dans un délai de sept jours.

Et conformément à la deuxième option, l’offre s’effectue en ligne et le contrat physique est envoyé au client pour signature manuscrite, fait savoir l’ACAPS.

L’ACAPS poursuit: le dispositif mis en place par les opérateurs doit contenir les éléments relatifs à l’offre, dont notamment l’identification des principales caractéristiques des couvertures proposées, la durée de validité de l’offre et, le cas échant, l’existence du droit de rétractation et le coût de l’utilisation du dispositif électronique supporté par le souscripteur.

Assurances: Allianz Group élargit son périmètre au Nigéria

L’instruction relative aux dispositifs électroniques de vente en ligne de produits d’assurance explicite les attentes de l’Autorité en la matière et reprend les principales règles portant sur les contrats conclus à distance. En l’occurrence, les règles prévues par la loi N° 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur, le Dahir formant code des obligations et des contrats et la loi N° 53-05 relative à l’échange électronique de données juridiques, ainsi que certaines dispositions de la loi N° 17-99 portant code des assurances applicables à la vente en ligne, conclut le communiqué.

,

Voir aussi

Marché du travail,chômage,HCP

Marché du travail | Le taux de chômage en hausse à 13% en 2023 (HCP)

Le taux de chômage a progressé entre 2022 et 2023, passant de 11,8% à 13% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...