Algérie | Prison ferme pour plusieurs manifestants arrêtés lors du 118è vendredi du hirak

Algérie Hirak

Plusieurs manifestants, arrêtés vendredi dernier lors des marches du mouvement de protestation du Hirak, ont été condamnés dimanche à des peines de prison ferme, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

La même source a précisé que neuf manifestants, arrêtés à Skikda, ont été condamnés dimanche à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, a précisé le CNLD.

Ces détenus ont été poursuivis pour “attroupement non armé”, selon la même source, qui a relevé que le parquet avait requis “un an de prison ferme avec mandat de dépôt”.

A Alger, le tribunal de Bainem (Bab El Oued) a rendu son verdict dans le procès d’autres manifestants arrêtés le 21 mai.

Le même tribunal a prononcé des peine allant de 6 à 12 mois d’emprisonnement à l’encontre de 6 manifestants.

D’après la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), plus de 800 personnes ont été arrêtées en Algérie par les services de sécurité lors de la répression ayant eu lieu à l’occasion du 118e acte du mouvement de protestation populaire “Hirak”.

Ces arrestations ont été effectuées à travers 19 wilayas et ont mené à une quarantaine de gardes à vue dont une dizaine de femmes, a précisé Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) dans un tweet.

“Par le recours à la répression, le pouvoir avoue l’échec de sa solution politique, le Hirak n’est pas fini, il a déjà prouvé sa résilience”, dénonce Saïd Salhi.

Lire aussi
Le Maroc demande à l’Algérie d’ouvrir une enquête

La justice algérienne a inculpé ces nouveaux prisonniers politiques de divers graves délits comme le classique “atteinte à l’unité nationale” ou la traditionnelle appartenance à “une organisation étrangère complotant contre l’autorité de l’Etat”.

Les griefs retenus contre les prévenus, selon les dossiers, concernent également “attroupement non armé”, “rébellion”, “trouble à l’ordre public” et “violation des dispositions sanitaires relatives à la Covid-19”, ainsi que “diffusion de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national”.

La semaine dernière, l’Organisation non gouvernementale Amnesty International s’est insurgée contre l’utilisation par les autorités algériennes de la législation liée au terrorisme pour réprimer les manifestants.

“Nous sommes profondément préoccupés par cette affaire contre de courageux défenseurs des droits humains”, a déclaré Amna Guellali, directrice adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Dans un communiqué, Mme Guellali a estimé qu’il s’agit d’une “nouvelle tendance inquiétante des autorités algériennes utilisant la législation liée au terrorisme pour réprimer les droits à la liberté de réunion et d’expression pacifiques avant les élections prévues en juin”.

Selon elle, ces accusations ne sont qu’un écran de fumée pour réduire au silence la voix de ces défenseurs des droits humains et réprimer leur militantisme.

Par ailleurs, l’ONG a dénoncé une intensification alarmante des arrestations et répressions envers les militants du Hirak, arrêtés et poursuivis pour avoir participé à des manifestations pacifiques.

LR/MAP

Voir aussi

Tunisie,couvre-feu

Covid-19 | Le président tunisien décrète la fin du couvre-feu

Le président tunisien Kaïs Saïed a décidé, vendredi, de lever le couvre-feu nocturne en vigueur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon