mardi 12 décembre 2017

Sommet UE-Afrique : Le Maroc est arrivé avec du concret

Les discussions à huis clos entre les chefs d’Etat africains et leurs homologues européens n’avaient pas encore débuté au moment où nous mettions sous presse, quoique les principaux sujets à débattre aient été en grande partie dévoilés et défrichés par la réunion ministérielle qui a précédé le Sommet des chefs d’Etat.  

Les continents africain et européen sont aujourd’hui confrontés à des défis communs. Il est question de la lutte antiterroriste, du problème migratoire, des attentes des jeunes et de la stabilité en tant que facteur clé de développement.  Il n’y a rien de mieux pour apporter des réponses adéquates à ces questions que de se mettre autour d’une même table. C’est la raison pour laquelle le 5ème Sommet UE-Afrique, tenu en Côte d’Ivoire les 29 et 30 novembre 2017, a été qualifié de premier vrai face à face entre les continents africain et européen, autour de sujets d’intérêt commun qu’il est impossible d’ignorer, ni même de reporter.  L’apport et le rôle que le Maroc peut jouer, afin de trouver des réponses à ces défis et questions en suspens, sont certains.

Le terrorisme, un défi immense

En ce qui concerne la lutte antiterroriste, le Royaume est suffisamment expérimenté dans le traitement de ce dossier. La capacité du Royaume à lutter efficacement et de manière proactive contre ce phénomène est pour beaucoup dans l’estime dont il jouit aux niveaux international et régional. Preuve en est l’hommage rendu par le président français, Emmanuel Macron, à SM le Roi Mohammed VI. «Il est temps aujourd’hui de faire barrage à l’extrémisme religieux, il ne faut lui laisser aucun espace en le combattant partout (…)», a dit Macron dans son dernier discours prononcé depuis Ouagadougou. Le président français a tenu à «rendre hommage au Roi du Maroc pour avoir toujours su trouver les mots qu’il faut, compte tenu du rôle éminent qui est le sien».

Le dossier de la migration s’invite à l’agenda des discussions

La valeur ajoutée du Maroc ne se limite pas  au seul dossier du terrorisme et les moyens de le combatte. Le Royaume peut grandement contribuer au traitement du problème migratoire. Au moment où des pays comme la Libye ou l’Algérie traitent les immigrés établis ou de passage sur leur territoire de la manière la plus inhumaine qui soit, au point de les vendre aux enchères, ou, pour ce qui concerne l’Algérie, de les pousser vers  ses frontières terrestres avec le Maroc, en plein désert, le Royaume, pour sa part, ne ménage pas d’efforts pour venir en aide à ces populations en détresse. Parmi les actions menées dans ce sens, celle ordonnée par le Souverain, relative à la vaste opération de régularisation de la situation administrative des sans-papiers entamée en 2014 et étalée sur plusieurs tranches.

Tout dépend du degré de stabilité

Parmi les autres sujets d’actualité débattus, celle liée à la question de la stabilité. Nombre d’observateurs s’accordent à dire que la stabilité est la condition sine qua non à tout développement. Le Maroc, qui dispose d’une grande expérience dans ce domaine, est parvenu à s’ériger en tant que leader dans ce domaine, ce qui lui permet, aujourd’hui, d’être suffisamment outillé pour partager son savoir-faire avec les pays qui en expriment le souhait.

La jeunesse, un trésor à revaloriser

En ce qui concerne la question de la jeunesse en proie à de multiples phénomènes (chômage, radicalisation, délinquance…), SM le Roi Mohammed a été le premier chef d’Etat africain à dire clairement qu’aucun développement n’est à espérer, que ce soit en Afrique ou en Europe, sans que la jeunesse y soit partie prenante.

En définitive, le 5ème Sommet UE-Afrique a été une occasion de poser sur la table les vrais  problèmes auxquels sont confrontés les deux continents africain et européen. En dépit de la participation de quelques ennemis du Royaume à ce Sommet, à leur tête les séparatistes du Polisario, SM le Roi Mohammed VI a tenu à marquer le coup en se rendant en Côte d’ivoire avec des propositions concrètes en faveur d’une nouvelle Afrique. 

Le Royaume arrive toujours avec du concret. Après tout, la caravane passe et les aigris…

ML

Voir aussi

Organisation Internationale pour les Migrations : La politique migratoire du Maroc est exemplaire

La Politique d’immigration et d’asile du Maroc et sa participation au Pacte mondial pour des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.