vendredi 13 décembre 2019

La déclaration finale du sommet Russie-Afrique appelle à un nouveau partenariat “équitable et multiforme”

La déclaration finale du sommet Russie-Afrique appelle à un nouveau partenariat “équitable et multiforme”

Le sommet Russie-Afrique, qui a clôturé ses travaux jeudi dans la ville de Sotchi, a adopté une déclaration finale qui jette les bases d’un nouveau partenariat “équitable et multiforme” entre la Russie et l’Afrique.

Dans une déclaration à cette occasion, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, a souligné que le format choisi par la Russie pour ce sommet, qui a connu la participation des 54 pays africains membres des Nations unies, a permis l’adoption de cette déclaration “importante autour des principes clés qui vont guider le partenariat bilatéral autour de mécanismes de suivi et d’axes de coopération possibles”.

“Le Maroc a soutenu cette déclaration qui a défini des axes dans les domaines de la sécurité, la lutte contre le terrorisme, le développement économique et la formation. C’est un début, ce qui est attendu c’est qu’il y ait des actions concrètes pour que ce partenariat puisse apporter à l’Afrique la contribution attendue”, a affirmé le ministre, ajoutant que “cette déclaration institue également un sommet tous les trois ans, des mécanismes de coordination au niveau ministériel et des réunions en marge de l’Assemblée générale de l’ONU”.

La déclaration finale souligne, en outre, la ferme détermination de la Russie et des pays africains à contribuer à la paix et à la sécurité internationales, à la construction d’un système de relations internationales plus juste et plus équitable, basé sur les principes du respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats.

La Russie soutient, dans le cadre de ce document, les buts tracés par les Etats africains dans leur programme social et économique “Agenda 2063” adopté en janvier 2015 et ceux de l’Agenda 2030 pour le développement durable, approuvé en septembre 2015 par l’Assemblée générale des Nations Unies, tout en notant la proximité des approches quant à de nombreuses questions de l’agenda mondial et régional.

La déclaration finale prévoit, également, la création de mécanismes de dialogue entre la Russie et l’Afrique dans les domaines de la coopération politique, sécuritaire, économique, commerciale, judiciaire, scientifique, technique, humanitaire et informatique, outre un mécanisme de coopération environnementale.

Les travaux du sommet Russie-Afrique se sont ouverts, jeudi à Sotchi, sous la coprésidence du président de la Russie, M. Vladimir Poutine, et du président égyptien, président en exercice de l’Union africaine, M. Abdel Fattah Al-Sissi, avec la participation d’une délégation marocaine conduite par le chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, qui représente Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste.

La délégation marocaine participant au sommet comprend également le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Mohcine Jazouli, l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Russie, M. Lotfi Bouchaara, et l’Ambassadeur Directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), M. Mohamed Methqal.

Avec MAP

Voir aussi

Le Maroc et les Maldives signent 4 accords de coopération bilatérale

Le Maroc et les Maldives signent 4 accords de coopération bilatérale

Le Royaume du Maroc et la République des Maldives ont conclu, vendredi à Rabat, quatre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.