lundi 24 avril 2017

Assemblée Parlementaire de la Méditerranée :La lutte contre le terrorisme au cœur des débats

Le modèle marocain de lutte contre le terrorisme a été décortiqué lors du séminaire de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée. Il est désormais sollicité ici et là dans le monde.

Hakim Benchemmas, président de la Chambre des conseillers (Chambre haute, Parlement marocain), a considéré que le modèle marocain de lutte contre le terrorisme est une réussite. Il a précisé que le Royaume n’est pas tombé dans le piège des terroristes qui ambitionnent de voir le Maroc différer ses réformes pour se consacrer pleinement à la lutte anti-terroriste. C’était devant le séminaire organisé à Rabat, en partenariat avec l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée, sous le thème «La lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Méditerranée: quelle coopération entre les deux rives? Le Maroc comme exemple».

Garder en vue le plan d’action

Le Maroc, a souligné Benchemmas, a lutté au niveau du parachèvement du processus démocratique dans lequel il a réalisé des avancées notoires. Le président de la Chambre des Conseillers a appelé, par ailleurs, à garder en vue le plan d’action pour lutter contre tout extrémisme violent, lequel plan est considéré comme faisant partie intégrante de la stratégie internationale des Nations Unis de lutte contre le terrorisme.

Appel à une cellule de réflexion commune

M. Benchemmas a également souligné la nécessité de garder en vue le concept de la «sécurité humaine» en multipliant les opportunités de coopération et de partenariat entre les gouvernements, les organisations internationales et régionales et la société civile concernées, ainsi que les communes territoriales. Et de clôturer son intervention d’ouverture des travaux du séminaire en appelant à mettre sur pied une cellule de réflexion commune, au sein de la troisième commission concernée par le dialogue des civilisations.

Les bombes du Président Marbouh

Pour sa part, Lahou El Marbouh, président de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée, a insisté dans son intervention sur les avancées de cette instance dans la lutte contre le terrorisme, précisant que la marginalité, la pauvreté et la précarité constituent une plate-forme idoine pour le terrorisme et qu’il est nécessaire de coopérer avec tout le monde pour éradiquer ce fléau.

«L’Assemblée parlementaire que je préside, a encore dit Lahou El Marbouh, incrimine la Fatwa pour les non spécialisés dans le domaine». Et d’ajouter que les livres, qui sont distribués devant les mosquées et prétendent expliquer le Coran de façon erronée, ont pour conséquence de produire des cerveaux lavés et des bombes à retardement prêtes à exploser sur le visage de l’autre, seulement parce qu’il est différent.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Les Marocains chrétiens sortent de la clandestinité

Ils se plaignent auprès du CNDH et veulent une vie religieuse comme tout le monde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.