lundi 18 novembre 2019

Ouverture à Tanger de la salle de commandement et de coordination de l’unité mobile de la police de secours

La salle de commandement et de coordination de l’unité mobile de la police de secours a été ouverte, mardi à la préfecture de police de Tanger, et ce en application de la vision de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour insuffler une nouvelle dynamique à la ligne téléphonique gratuite 19.

Lancées en présence du Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia et du préfet de police de Tanger, Mohamed Ouhtit, outre des responsables militaires, et nombre de responsables de la sûreté nationale ainsi que de la justice, cette salle de commandement et les unités mobiles de la police de secours visent à renforcer la police de proximité en gérant les interventions sécuritaires sur la voie publique, à garantir le déploiement intensif des unités et à consolider le sentiment de sécurité chez les citoyens.

L’unité mobile de la police de secours relevant de la préfecture de police de Tanger compte 8 véhicules, 32 motocycles et 15 vélos, et mobilise 179 fonctionnaires de police répartis en quatre équipes couvrant l’ensemble du périmètre d’intervention de ladite préfecture.

S’exprimant à cette occasion, Ouhtit a indiqué que la salle de commandement et de coordination est plus qu’une simple salle de communication pour recevoir les appels des citoyens, étant un système intégré de services sécuritaires qui implique la réception des demandes de secours des citoyens à travers plusieurs lignes téléphoniques et la détermination immédiate du lieu de l’intervention ou la scène du crime via les caméras de surveillance, et ce avant l’arrivée effective des brigades de l’unité mobile de la police de secours.

Ces salles permettent d’optimiser et de réduire les délais d’intervention de la police sur la voie publique en désignant la brigade mobile la plus proche pour entamer les procédures légales nécessaires, a précisé le préfet de police de Tanger, notant que ces salles abriteront également des équipes chargées de recevoir les demandes de secours des citoyens ainsi que les différents appels, outre le pointage dans les bases de données nationale et internationale, et la surveillance par caméras. Elles sont par ailleurs dotées d’applications avancées de positionnement GPS et de contrôle par caméras mobiles.

Rappelons que la DGSN avait ouvert la première salle de commandement et de coordination de l’unité mobile de la police de secours à Rabat, en tant qu’expérience pilote, avant de la généraliser à Salé, Témara, Marrakech, Fès et Tanger suite à son efficience en termes de réduction des délais d’intervention dans la voie publique et de consolidation du sentiment de sécurité auprès des citoyens.

Avec MAP

Voir aussi

Le drapeau marocain profané à Paris : Les coupables risquent gros

Le drapeau marocain profané à Paris : Les coupables risquent gros

Le drapeau du Maroc a été profané lors d’un rassemblement organisé, samedi 26 octobre 2019 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.