dimanche 22 octobre 2017

Mali : La France frappe

Ministre francais de la defense

Le ministère français de la Défense a annoncé que deux importants chefs djihadistes au Sahel, Amada Ag Hama alias «Abdelkrim le Touareg» et Ibrahim Ag Inawalen dit «Bana», avaient été tués dans le nord du Mali avec deux de leurs hommes par les forces spéciales françaises, dans la nuit de lundi à mardi (18-19 mai). Abdelkrim le Touareg avait notamment revendiqué l’enlèvement et l’assassinat de deux journalistes français de la radio RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, en novembre 2013 à Kidal (extrême nord-est du Mali). Les deux chefs faisaient partie, selon Paris, des principaux chefs des groupes djihadistes qui ont contrôlé le nord du Mali en 2012, jusqu’au lancement en janvier 2013 de l’opération française Serval, aujourd’hui remplacée par Barkhane, dont les troupes ont effectué ce raid.

Déployée dans le sillage de Serval en juillet 2013 et régulièrement visée par des attaques dans le nord du pays, la force de l’ONU a essuyé, mercredi 20 mai, la première attaque la visant directement dans la capitale. Un enquêteur malien a indiqué à l’AFP que l’auteur de l’attentat, probablement aidé de «complices», voulait incendier un véhicule de l’ONU pour attirer les Casques bleus hors de la résidence, «ouvrir le feu et faire usage de grenades».

Patrice Zehr

Voir aussi

Irak : Toujours le terrorisme

La fin de la guerre programmée n’est pas la fin du terrorisme de Daech. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.