Accueil du chef des séparatistes à Tunis | Les Marocains d’Amérique dénoncent un acte de provocation intolérable

Des membres de la communauté marocaine établie aux se sont élevés contre l’accueil réservé par le président tunisien au chef des milices séparatistes à Tunis, le qualifiant d’acte de provocation qui ne peut être toléré.

Ainsi, le président du Réseau des compétences maroco-américaines (), Mohamed Boutjdir a fermement condamné ce comportement “provocateur” contre les intérêts suprêmes du Royaume du Maroc et son intégrité territoriale, soulignant que de tels actes “graves et inédits” ne peuvent en aucun cas être tolérés.

Dans un communiqué parvenu à la MAP, l’ a relevé que les autorités tunisiennes, en invitant le chef des séparatistes au 8ème Forum de coopération Japon-Afrique (), ont agi de manière unilatérale, contre la volonté explicite du partenaire japonais.

Le réseau a, par ailleurs, exprimé la mobilisation totale et entière de ses membres derrière SM le Roi Mohammed VI pour défendre les intérêts suprêmes du Royaume, avec à leur tête la première cause nationale.

Fédération : Partenariat entre la FRMSPT et son homologue tunisienne

De son côté, Mohammed Alami, journaliste basé à , s’est dit étonné par le “comportement immature” de la présidence tunisienne qui a provoqué de fortes réactions et dénonciations en Tunisie et ailleurs.

Il s’agit d’un acte “irrationnel” qui porte atteinte aux relations historiques et diplomatiques unissant le Maroc et la Tunisie, a indiqué M. Alami.

Le Maroc a décidé de ne pas participer au 8ème Sommet de la qui se tient en Tunisie les 27 et 28 août et de rappeler immédiatement en consultation l’ambassadeur de SM le Roi à Tunis “suite à l’attitude de ce pays dans le cadre du processus du forum de coopération Japon-Afrique qui vient confirmer de manière flagrante son hostilité à l’égard du Royaume”.

Dans la journée, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a indiqué que le communiqué publié vendredi soir par le ministère tunisien des Affaires étrangères pour tenter de justifier a posteriori l’acte hostile et profondément inamical des autorités tunisiennes à l’égard de la Cause nationale première et des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc, “contient de nombreuses approximations et contrevérités”.

COVID-19 | Les États-Unis dépassent la barre des 300 000 morts

En conséquence, les règles de l’ et son cadre de travail, que le Maroc respecte entièrement, ne s’appliquent pas en l’occurrence, souligne-t-on. Concernant l’invitation de l’entité séparatiste à la -8, le porte-parole du ministère tient à préciser qu’il a été convenu dès le départ et avec l’accord de la Tunisie, que seuls pourront prendre part à cette rencontre, les pays ayant reçu une invitation cosignée par le Premier ministre japonais et le président tunisien.

LR/MAP

Voir aussi

RASD,Kenya,Raila Odinga

Révocation de la reconnaissance de la pseudo “RASD” par le Kenya | Raila Odinga dément avoir attaqué la décision du Chef de l’Etat

Raila Odinga, leader de la Coalition Azimio La Umoja et principal rival de William Ruto …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...