Académie du Royaume : Le Japon attache de l’importance aux relations entre les pays africains et les partenaires de développement

Académie du Royaume : Le Japon attache de l’importance aux relations entre les pays africains et les partenaires de développement

Le Japon attache de l’importance à la promotion des relations entre les pays africains et les partenaires de développement, a indiqué, mardi à Rabat, Mme Maungo Tiny Mooki, consultante en management et communication, Maungo Tiny Mooki.

Intervenant lors d’un panel de la 3è séquence de la 46è session de l’Académie du Royaume du Maroc consacrée au Japon, Mme Tiny Mooki a relevé qu’en matière de coopération internationale, le Japon a mis en place une politique axée sur les efforts visant à hisser le haut niveau du dialogue politique entre les leaders africains et les partenaires de développement par le biais notamment de la Tokyo International Conference on African Development (TICAD).

Par ailleurs, cette consultante botswanaise a fait savoir que le Japon s’est positionné comme “un des bailleurs de fonds important pour l’Afrique”. Elle a cité comme exemple de la coopération japonaise, la réalisation du pont ferroviaire et routier de Kazungula, reliant la ville zambienne de Kazungula et son homologue éponyme du Botswana. Ce projet a été financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et la Banque africaine de développement (BAD), a-t-elle précisé.

De son côté, Mme Reiko Hayashi, directrice du département de la recherche et de la coopération internationales de l’Institut national de Recherche sur la Population et la Sécurité Sociale (IPSS), a indiqué que le Japon souffre d’un “vieillissement démographique” provoqué par la baisse de taux de fécondité et l’augmentation de l’espérance de vie.

En effet, le vieillissement de la population conjugué à la baisse de la natalité commence à se faire sentir sur la société qui évite d’opter pour la solution de la migration afin de combler la “pénurie” démographique, a-t-elle fait observer.

En ce qui concerne la migration internationale, 2% de la population sont des étrangers, a indiqué Mme Hayashi, qui relève une tendance à la hausse dans ce domaine. Ainsi, des politiques en matière de migration internationale et de promotion du tourisme ont été lancés notamment à travers la signature d’accords bilatéraux, a-t-elle ajouté.

Les travaux de la troisième séquence de la 46-ème session de l’Académie du Royaume du Maroc s’articulent autour de quatre sessions qui abordent, sur deux jours, d’une multitude de sujets, notamment “La modernité et l’importance du Japon dans le monde contemporain”, “La position du pays entre les pays du Moyen-Orient et d’Asie de l’Est”, et “les politiques du Japon après la seconde guerre mondiale”.

L’Académie du Royaume du Maroc tient en mois de décembre courant sa 46-ème session, qui se déroule en trois temps sous le thème: “L’Asie, comme horizon de pensée: Expériences de modernisation et de développement à travers trois séquences la Chine, l’Inde et le Japon”.

La première séquence de cette session s’est tenue les 9 et 10 décembre avec comme thème la Chine, alors que la deuxième séquence (11 et 12 décembre) a été consacrée à l’Inde.

Avec MAP

Voir aussi

Prochain Sommet de l’UA : Le Maroc préside une réunion du sous-comité du COREP

Prochain Sommet de l’UA : Le Maroc préside une réunion du sous-comité du COREP

Le sous-comité du Comité des Représentants Permanents (COREP) des règles, normes et vérifications, a tenu, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.