mardi 21 novembre 2017

Transport routier international : Les routiers réclament des mesures de sécurité urgentes !

La colère gronde chez les transporteurs routiers du Maroc. L’Union des transporteurs de marchandises, qui réclame des mesures aux autorités sécuritaires, dénonce le manque de sécurité sur les routes, notamment dans certaines zones.

Le sujet a été à l’ordre du jour d’une rencontre organisée, samedi 7 octobre à Tanger. «Les transporteurs n’en peuvent plus. Plusieurs d’entre eux sont victimes de braquages et toutes sortes de racket sur les routes. A l’Union des transporteurs de marchandises, cette année, nous avons enregistré plusieurs plaintes de transporteurs travaillant sur l’axe Maroc-Afrique-Europe», explique Abdallah Hamouchi, SG de l’Union des transporteurs de marchandises. Solidaire des transporteurs victimes de ces incidents, celui-ci durcit le ton. «Il est nécessaire que l’on renforce immédiatement la sécurité des transporteurs routiers, pour éviter que des drames ne surviennent. Nous comptons d’ailleurs interpeller, dans les prochains jours, la gendarmerie, la DGSN et le département du Transport sur le sujet», prévient le SG. L’Union des transporteurs de marchandises qui, poursuit-il, depuis plus d’un an, tire la sonnette d’alarme sur le danger provoqué par des groupes d’individus qui menacent les routiers à l’arme blanche, ne cesse de déplorer des accidents dramatiques, comme celui survenu dernièrement au niveau de l’autoroute (péage-Lahraoyuiyine) où un conducteur a été gravement blessé, suite à un incident de braquage; ou encore dans le quartier industriel de Dakhla où un autre routier a été agressé, il y a une semaine, par un groupe de cinq individus armés de sabres. «Plusieurs lettres ont déjà été adressées dans ce sens aux autorités et au ministère de tutelle, pour mettre un terme à ces incidents. Mais face à l’absence de réponse de la part des responsables, il semble qu’il n’y a aucune perspective que les opérations de braquages conduites par les bandits cessent», précise-t-il.

Dans la zone industrielle de Dakhla, pour ne citer que cette région, une fois que les camions sont devant une unité industrielle pour charger la marchandise, les chauffeurs sont menacés par des bandits qui les attaquent avec des armes blanches, témoigne Mourad Sahraoui, un chauffeur de transport international. Selon lui, les transporteurs seraient de plus en plus victimes d’agression. «Ces incidents s’activent chaque jour dans le quartier industriel, mais aussi devant le port. Les marchandises sont parfois volées. Moi-même, le mardi 3 octobre, j’ai été attaqué par un groupe de cinq individus, vers 2h30 du matin, dans le quartier industriel de Dakhla. Armés de sabres et d’épées, ces individus voulaient voler le poisson que je venais de peser dans une unité industrielle. Heureusement, j’ai pu échapper à ces bandits et j’ai déposé une plainte au commissariat à ce sujet», déclare ce transporteur, non sans colère.

Qui est derrière ces agressions? «Ce sont de jeunes délinquants connus de tous. Ils habitent dans le quartier d’ ‘‘Al Wakala’’. Ils viennent dans ce quartier industriel où les conducteurs de camions poids lourds viennent charger le poisson, pour le transporter vers l’Europe ou l’Afrique», répond ce transporteur, qui demande aux autorités de rehausser le niveau de sécurité sur les routes.

Naîma Cherii

Voir aussi

Doing Business 2018 : Le Maroc recule d’un point, mais confirme son leadership

La 15ème édition du rapport Doing Business 2018, publiée par la Banque Mondiale, place le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.