lundi 12 novembre 2018

Sahara : L’après visite de Horst Koehler

Mercredi 22 novembre, l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Koehler, présentait au Conseil de sécurité de l’Onu, son rapport sur sa récente visite effectuée dans la région.

La teneur du rapport, ainsi que la décision du Conseil de Sécurité ne sont pas encore connues, mais ce qui filtre en informations laisse espérer quelque avancée vers l’achèvement du différend qui mine depuis des années cette partie du territoire marocain.

Du positif qui fait grincer des dents chez d’autres, depuis toujours d’ailleurs, adeptes de l’escalade et du séparatisme.

Du positif en ce sens que, d’après l’actuel Président du Conseil de sécurité, cette visite est de nature à créer une nouvelle dynamique et un nouvel esprit nécessaires pour faire avancer le processus politique.  D’où le soutien exprimé par les quinze membres du Conseil, aux efforts entrepris par le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU.

Le Conseil devrait cependant attendre les prochaines étapes que Kohler entreprendra pour faire avancer le dossier. Il attend avec également impatience son implication, sa vision et son leadership, a-t-on aussi fait savoir.

Pour sa part, Horst Koehler, s’est déclaré encouragé après sa réunion avec les membres du Conseil de sécurité qu’il avait briefés notamment sur sa première tournée dans la région, lors de  consultations tenues à huis clos.
Avant le début de ces consultations, l’Ambassadeur de France à l’ONU, avait déclaré que la récente visite de Koehler dans la région s’inscrivait dans le cadre du nouvel élan pour le règlement de la question du Sahara.
De son côté, l’ambassadeur d’Italie à l’ONU, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, a indiqué que Koehler, qui vient d’achever une tournée dans la région, va expliquer au Conseil ses idées et ses plans après ses rencontres dans la région.
Quant à  l’ambassadeur de Suède à l’ONU, dont le pays siège actuellement au Conseil de sécurité en tant que membre non permanent, il a dit soutenir fortement une revitalisation du processus de règlement de la question du Sahara.

Suite à cette première visite dans la région, Horst Kohler s’est probablement forgé une idée sur la question du Sahara et sur le différend qui oppose le Maroc aux ennemis de son intégrité territoriale et son unicité. Cependant, une décision qui tranchera définitivement n’est certes pas pour demain mais, déjà, avec ce qu’il se passe actuellement dans le monde et ce qu’il s’est passé en Espagne autour de la Catalogne, on peut espérer une solution politique juste et équitable qui épouserait la proposition marocaine d’autonomie élargie, plutôt que toute autre thèse, compte tenu du sérieux de cette proposition (reconnu par l’ONU) ainsi que de la nécessaire stabilité dans la région. 

HD

Voir aussi

Déraillement de train à Bouknadel : SM le Roi ordonne une enquête judiciaire

SM le Roi Mohammed VI a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire, pour élucider les circonstances …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.