mardi 24 octobre 2017

Le Maroc demande à l’Algérie d’ouvrir une enquête

Salaheddine Mezouar au parlement

C’est devant un parterre de députés qui attendaient cette intervention depuis quelques jours que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, a lancé un appel à l’Algérie pour ouvrir une enquête, en bonne et due forme, à même de déterminer les responsables de l’incident gravissime qui a eu pour théâtre les frontières maroco-algériennes, au cours duquel un ressortissant marocain a été grièvement blessé par des tirs d’éléments de l’armée algérienne.
L’Algérie, comme à son accoutumée, avait fait versé dans le flou, avançant que deux coups de feu avaient été tirés en l’air. Comment dans ce cas, s’est interrogé Mezouar, ces coups de feu ont-ils fait une victime? La réponse, a-t-il souligné, relève de l’irresponsabilité de l’Algérie.

Soutien parlementaire

Lors de la séance des questions orales, mardi 28 octobre 2014, les députés représentant les différents groupes parlementaires ont unanimement soutenu l’appel du chef de la diplomatie et cloué au pilori le régime algérien tout en prenant soin de ne pas faire l’amalgame entre le peuple algérien frère et le régime militaire en Algérie.
Un député istiqlalien a même appelé à exiger des excuses officielles «pour ces provocations et ces coups de feu qui semblent remplacer le dialogue».

Un député PAM a de son côté rappelé que ceux qui ont tiré sur des Marocains –et avec eux le président Bouteflika- savent pertinemment que ce sont ces mêmes Marocains qui ont ouvert leurs maisons en soutien à la lutte du peuple algérien contre le colonialiste. Donc, comme dit le proverbe arabe, «Ittaki charra man ahssanta ilayh».

Un Maroc fort de son unité

En réponse à ces interventions, le ministre Salaheddine Mezouar a rappelé que le Maroc demeure respectueux des hautes valeurs humaines et attend des autres d’en faire autant; ce Maroc et son peuple forts de leur unité, de leurs convictions inébranlables et de leur attachement à l’intégrité territoriale du Royaume.
Et de conclure que les peuples se caractérisent par leur capacité à relever toutes formes de défis et que les Marocains ne tomberont pas dans le piège de l’Algérie.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

SM le Roi préside un Conseil des ministres axé sur le volet social

Le Conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI, lundi 2 octobre 2017 …

Un commentaire

  1. trouver autres chose que l Algérie ,car elle n as pas le temps de vous entendre ,il Ya des tonnes de drogue marocaine qui traverse chaque jour ces frontières morbides, on doit applaudirent, se taire vous regarder menait votre guerre d usure ??? alors arrêter votre diplomatie immature ,votre ministre il vie la crise de la quarantaine ,ça boussole ne connait que le voisin de l est , incapable de réaliser le moindre pas ,son être écraser par son homologue algérien et la machine infernale de la diplomatie et des affaires étrangère ,au mali en Tunisie Egypte France UE ,en Lybie sans parler du sahel et tout l ouest africain, et les payes émergent , la politique marocain et étouffée ,archaïque ,ce n es ni la manière ni la façon de plier l Algérie ni ça politique si vous voulez arriver a une entente ,changeaient vos rapports et votre manière de procéder et échanger avec se grand paye , qui est l algerie;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.