vendredi 18 août 2017

Football : Adieu Maestro !

Portant tout au long de sa carrière le numéro 6 avec l’équipe nationale et le numéro 4 au Raja de Casablanca, Abdelmajid Dolmy, l’un des plus grands footballeurs marocains de tous les temps, a comme par hasard, tiré sa révérence à l’âge de 64 ans (6-4) suite à un malaise…

Surnommé le «Maâllem» ou Maestro, Dolmy fait partie de ces joueurs qui ont illustré au mieux la légendaire équipe ayant disputé le mondial de Mexico 86.
Le défunt, qui marquera à jamais la mémoire du football national avec son riche parcours et ses qualités humaines, a entamé sa carrière en 1971 au Raja de Casablanca.
D’abord libéro puis milieu de terrain de la sélection marocaine et du Raja Club Athletic de Casablanca, équipe avec laquelle il a remporté trois coupes du Trône, Dolmy a joué toujours le rôle de «porteur d’eau» qui assurait la couverture et la récupération des balles et alimentait l’attaque avec d’excellentes relances d’où son surnom «Le maestro».
Joueur discipliné sur le terrain et très discret ailleurs, Dolmy, pierre angulaire au RCA et de la sélection marocaine, notamment avec l’entraîneur José Mehdi Faria, permettait à son équipe de dominer le milieu de terrain, quel que soit l’adversaire, grâce à son omniprésence.
Il a fait ses débuts avec les Lions de l’Atlas en 1974 lors d’un match contre le Sénégal avant de remporter, avec la génération d’or du football marocain, la Coupe d’Afrique des nations en Ethiopie, unique titre continental dans le palmarès du ballon rond national.
De Dolmy, on gardera toujours l’image de cet excellent numéro 6 qui, lors de la coupe du monde Mexico 1986 lors du match Maroc-Angleterre (0-0) a été noté 9/10 par le Journal spécialisé «L’Équipe».
Avec au compteur 140 sélections et 20 années de carrière, il avait obtenu le «prix du fair-play» décerné par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le 15 octobre 1992, pour récompenser un «joueur dont la moralité et la courtoisie exemplaires le font unanimement considérer par ses partenaires ou adversaires comme un ambassadeur du football».
Tant avec l’équipe nationale qu’avec le Raja de Casablanca Dolmy marquera à jamais les esprits en tant que l’un des plus grands footballeurs de l’histoire du Maroc.

Voir aussi

Première au Maroc : Un marché aux bestiaux verra le jour

Une première au Maroc. Un marché aux bestiaux sera réalisé à Sidi Bennour. Le projet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.