mardi 22 août 2017

Botola : Et le WAC renaît de ses cendres !

Wac 18eme sacre mai 2015

Après 5 années de sécheresse, le Wydad sort enfin de la spirale des échecs qui l’a marqué sous l’ère de Abdelilah Akram. Durant cette période, le slogan «Akram, dégage» était tagué sur les murs de nombreuses villes marocaines.

Le groupe ultra «Winners2005», qualifié cinquième au monde par l’association Ultras Mondial, avait même levé un tifo «Akram, dégage». A l’époque où Akram était président du WAC, le club n’a remporté qu’un seul titre entre 2007 et 2014. Un seul championnat en 7 années. Sa mauvaise gestion du club mythique a fini par lui attirer la disgrâce de l’ensemble des supportes des Rouges et Blancs. Ces derniers ont donc organisé des sit-in devant le siège du club afin qu’Akram parte. Ils sont allés jusqu’à boycotter les matches du club qu’ils supportent. Ce boycott s’est soldé par une baisse drastique des recettes, laquelle a énormément nui au club.

Akram finit par craquer…

Abdelilah Akram a fini par craquer. L’homme en question a donc fini par se plier aux exigences des Winners de quitter l’équipe, laissant derrière lui un lourd endettement de près de 40 millions de dirhams, ainsi qu’un club en crise. Il s’est retiré durant l’été 2014, laissant place à Saïd Naciri. Ce dernier a été élu à la tête du Wydad de Casablanca, section football, dans la nuit du dimanche 29 juin 2014. «Je veux opérer une coupure avec les erreurs du passé et rendre le club aux supporters. Le WAC est un club qui a de l’histoire et qui a un palmarès énorme, mais qui a toujours besoin de ses supporters. Je ferai tout mon possible pour préserver les acquis et en même temps aller de l’avant pour que le WAC reste un grand club. Le Wydad doit toujours rester en tête d’affiche», a déclaré Saïd Naciri, juste après son élection en tant que président.

Naciri prend le relais

Afin de redresser le budget des Rouges et Blancs, Naciri et d’autres fidèles du club mythique ont injecté des fonds dans les caisses du WAC de leurs propres comptes. Sur le plan sportif, Naciri a misé sur John Toshack, ancien entraîneur du Real Madrid, afin de remettre le club sur les rails. «Je ferai tout pour assurer la stabilité à la tête du club. L’entraîneur ne représente pas à lui seul le staff technique. Il y a aussi ses adjoints, l’entraîneur des gardiens de but, le directeur technique… Je mettrai donc tout en œuvre pour que les relations entre toutes les composantes du staff technique soient excellentes. Je veillerai aussi à ce que les conditions de travail soient excellentes», a déclaré le président du Wydad. Naciri a jugé que le Wydad avait besoin «des gens capables de s’impliquer à 100% dans la vie du club» et surtout qui sont «en mesure de faire enrichir le club de leur expérience».
Près d’une année seulement après ce changement de taille au sein de toutes les composantes des Rouges et Blancs, le Wydad de Casablanca a renoué avec le succès après 5 années de vaches maigres. Il a pu remporter son 18ème titre de champion du Maroc après sa victoire (3 à 0) à Agadir, samedi 16 mai 2015, lors de la 29ème et avant-dernière journée de championnat.

Un 18ème sacre !

Au total, les joueurs du Wydad ont accumulé 59 points en gagnant 16 rencontres durant cette saison footballistique, afin de s’assurer de la première place au classement final.
Lors du dernier match du championnat et au cœur du fameux stade Mohammed V connu par tous les Casablancais, le public, les dirigeants, le staff et les joueurs wydadis ont tous fêté en grande pompe le 18ème sacre du club. Même si le dernier match de la Botola face à l’Olympique club de Khouribga n’était qu’une formalité pour le WAC, les fidèles sont venus en masse. Ils ont peuplé les gradins du complexe sportif Mohammed V afin de fêter un événement qui s’était longtemps fait attendre.
Le dimanche 24 mai 2015 restera donc gravé à jamais dans l’esprit des supportes wydadis. Le Complexe sportif Mohammed V a été envahi par un public nombreux venu vibrer aux rythmes des musiques et spectacles et fêter le parcours remarquable du WAC lors de cette saison.
Le Rouges et Blancs ont su rester fidèles à leur histoire glorieuse.

Mobilisation des masses et Palmarès

Le club casablancais a été fondé par Mohamed Benjelloun Touimi, le 8 mai 1937 à Casablanca. Le Wydad était officiellement créé par un groupe de jeunes résistants menés par Haj Mohammed Benjelloun. Club fondé à l’origine pour permettre aux Marocains d’avoir accès à la pratique sportive, le Wydad allait très rapidement devenir le fer de lance de la mobilisation des masses marocaines en faveur de l’identité nationaliste et indépendantiste du Maroc. Même si les résultats se faisaient attendre, pour un premier titre plus de 10 après la création du club, les masses populaires encourageaient l’équipe des Marocains que l’on appelait communément «Wydad Al Magharibia» ou bien dans la presse «Le club des musulmans». Vint ensuite le titre qui a été retenu jusqu’à nos jours de «Wydad Al Oumma».
Le club a un palmarès riche avec 18 titres de champion du Maroc et 9 Coupes du Trône remportés dans chaque décennie. Dominateur au Maroc, le WAC a également conquis le continent africain avec une victoire en Ligue des Champions en 1992 face aux Soudanais d’Al Hilal.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Saïd Naciri, ainsi que l’ensemble des acteurs wydadis ont réussi à ressusciter une équipe meurtrie. Comme par hasard, lorsque Akram a quitté le club, les Rouges et Blancs ont retrouvé leurs vraies couleurs.

Anas Hassy

Voir aussi

Voyage… Ces jeunes qui bousculent les habitudes…

Diplôme en poche, nouveau boulot, les moins de 35 ans bousculent les habitudes et, surtout, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.