vendredi 23 juin 2017

AMDIE : Le nouveau bras armé d’Elalamy

Le projet de loi N° 60-16 portant création de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations vient d’être présenté devant la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants.
Selon le projet de loi, l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations est une institution  publique dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière, soumise au contrôle financier de l’État, conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur.

Trois en une

L’agence, qui sera mise en place dans le cadre d’une fusion entre l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), le Centre marocain de la promotion des exportations (CMPE) et l’Office des foires et des expositions de Casablanca (OFEC), aura pour mission de mettre en œuvre la stratégie de l’État dans le développement des investissements nationaux et étrangers et de promouvoir et encourager les exportations des différents produits et services.
Cette agence veillera également à rechercher de nouveaux clients parmi les hommes d’affaires étrangers et investisseurs potentiels, recevoir les investisseurs, leur fournir les informations et les accompagner dans la gestion de leurs projets d’investissement au Maroc.
Elle s’appliquera aussi, selon ses attributions définies par le projet de loi, à proposer au gouvernement une stratégie de communication et d’impact auprès des investisseurs, afin d’améliorer l’attractivité des investissements étrangers ; et à assister les autorités gouvernementales et les instances concernées dans la mise en œuvre de mesures à même d’encourager l’investissement. Elle veillera aussi à mettre son expertise au service des exportateurs et à conseiller les entreprises dans le domaine de l’exportation.
Elle aura également pour mission, dans le cadre de la stratégie nationale relative aux zones d’activités industrielles, commerciales et technologiques, de développer les zones d’activités relatives aux secteurs de l’industrie, du commerce et des technologies et ce, en concertation avec les départements et les instances concernés.
L’Agence sera chargée du secrétariat de la commission des investissements, présidée par le Chef du gouvernement, en plus d’accorder l’assistance nécessaire aux autorités publiques, en respectant les attributions de l’Agence de développement agricole ainsi que les centres régionaux d’investissement, dans la conclusion des contrats et des conventions avec les investisseurs.

Il y a lieu de rappeler que cette idée de fusionner les trois organes de promotion jusque-là existant, a vu le jour dès l’arrivée de Moulay Hafid Elalamy à la tête du département du Commerce, de l’Industrie et de l’économie numérique. Le ministre ayant d’emblée estimé qu’il faut un seul organe pour assurer la promotion de l’image du Maroc et la «Marque» Maroc aura certainement plus d’efficacité. Reste à savoir si, pour ce qui est du budget, la nouvelle agence héritera des trois budgets consolidés où que les Finances décideront autrement.

HD

Voir aussi

Islam et Nuit du Pardon à Abidjan

Le Maroc a été à l’honneur à Abidjan, à l’occasion d’une grande veillée religieuse destinée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.