Walid Regragui | The right man at the right place!

Le Maroc a été pendant longtemps, un eldorado pour les entraineurs étrangers qui se sont succédé à la tête de l’équipe A de football. Pourtant, l’expérience a montré que seul un entraineur marocain était capable de dompter les Lions de l’Atlas.

Le 31 août 2021, la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) dévoilait le nom du nouveau sélectionneur national, en la personne de Walid Regragui. L’ancien international marocain est parvenu à emmener le Maroc en huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2022. Du jamais vu depuis 36 ans

Né en France (Corbeil-Essonnes) en 1975 de parents marocains, le nouveau coach marocain a tout de suite montré la couleur. Promettant des changements profonds au sein de l’équipe nationale, Walid Regragui s’est notamment engagé à instaurer un climat familial entre les joueurs. Contrairement à son prédécesseur, Walid Regragui parvient en un rien de temps à apaiser les esprits, dissipant ainsi tous les malentendus qui existaient au sein de l’équipe marocaine sous la direction du Bosniaque Vahid Halilhodzic. Faisant preuve d’écoute et de proximité avec les joueurs, Walid Regragui, ou comme on le surnomme dans la presse sportive «l’entraineur élégant», a insufflé une nouvelle dynamique, empreinte de sincérité et d’amour de la patrie. Depuis le début de la Coupe du Monde, Qatar-2022, les Lions de l’Atlas mouillent leurs maillots dans l’objectif de hisser haut le drapeau du Maroc.

Modestie, proximité avec les joueurs et professionnalisme

Walid Regragui, ce n’est pas seulement une personne qui suscite des sentiments positifs. C’est aussi et surtout, quelqu’un qui traine derrière lui une grande expérience footballistique. Pragmatique et passionné, au parcours remarquable. Appartenant à une famille marocaine issue de Tétouan qui a immigré en France au début des années 70, le coach national a évolué avec de nombreuses équipes amateurs au début de sa carrière, jusqu’à ce qu’il signe son premier contrat professionnel lors de la saison 1998-1999 avec le Racing de Paris, où Aziz Bouderbala et Miri Krimo ont joué pendant les années 1980. Après le Racing, Walid Regragui a porté le maillot de Toulouse et d’Ajaccio, avant de débarquer en Espagne en 2004, plus précisément au Racing Santander, pour lequel il a joué deux saisons couronnées de succès, avant de retourner en France pour porter les couleurs des équipes de Dijon et Grenoble. Il a également joué pour l’équipe nationale marocaine entre 2001 et 2009 et a été parmi les meilleurs joueurs lors de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) organisée par la Tunisie en 2004, au cours de laquelle l’équipe marocaine a atteint la finale, sous la houlette de Baddou Zaki.

Maroc/ COVID-19 | 109 nouveaux cas confirmés, 11.986 au total

Walid Regragui a débuté sa carrière comme entraîneur en tant qu’adjoint du sélectionneur de l’équipe nationale à l’époque, Rachid Taoussi, lors de la finale de la Coupe d’Afrique en Afrique du Sud en 2013. Les responsables du FUS de Rabat lui ont fait confiance en 2014, dans le cadre d’un projet professionnel de football, et il est arrivé à remporter le premier championnat de l’histoire du club en 2016, en plus de la prestigieuse Coupe du Trône en 2014.

Après une expérience réussie et exemplaire avec le FUS de Rabat, il rejoint le club qatari Al-Duhail, et remporte le championnat en 2020. En 2022, il remporte avec le Wydad de Casablanca, la Ligue des champions d’Afrique, pour être le deuxième entraîneur marocain après Houcine Ammouta à réaliser cet exploit. Il a également remporté à plusieurs reprises de nombreux titres individuels, comme le meilleur entraîneur de la Ligue marocaine à trois reprises, en 2015, 2016 et en 2022.

Après un bref passage au Qatar où il a remporté avec le club Al-Duhail le championnat local en 2020, Regragui est retourné à Doha, mais cette fois en tant que sélectionneur national à l’occasion de la Coupe du Monde. Les analystes sportifs sont unanimes pour dire que de manière générale, le courant passe mieux entre un sélectionneur marocain et les joueurs. Les mêmes spécialistes expliquent qu’il vaut mieux donner la chance aux cadres marocains capables de développer le sport national, toutes disciplines confondues.

Maroc-Espagne | La Déclaration conjointe ouvre de nouveaux horizons pour les relations bilatérales

Mohcine Lourhzal

—————

Lions de l’Atlas

Voici la liste des Coaches qui se sont succédés à la tête de l’équipe A

La FRMF vient de prendre une nouvelle décision

Au fil des décennies, plusieurs entraineurs se sont succédé à la tête de l’équipe du Maroc de football. Si par le passé, la préférence était donnée aux coachs étrangers, les responsables du football marocain ont aujourd’hui pris conscience que les Marocains sont les mieux placés et surtout les mieux outillés pour prendre les commandes de l’équipe A.

Voici la liste des coachs nommés par la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), à la tête de l’équipe marocaine de football depuis 1959, à ce jour (2022).

-1959-1960: Larbi Benmbarek, Abdelkader Lohkmiri, Mohamed Kadmiri (Maroc).

-1961: Mohamed Massoum, Kader Firoud (Maroc).

-1961-1964: Mohamed Massoum (Maroc).

-1964-1967: Mohamed Massoum, Abderrahman Belmahjoub (Maroc).

-1968-1969: Guy Cluseau (France), Abdellah Settati (Maroc).

-1970: Blagoje Vidinic (Yugoslavie).

-1971-1972: José Barinaga (Espagne).

-1972-1973: Abderrahman Belmahjoub (Maroc).

-1974-1978: Gheorge Mardarescu (Roumanie).

-1979: Guy Cluseau (France).

-1980-1981: Juste Fontaine (France).

-1982-1983: Abdellah El Ammari, Jaime Valenté (Brésil).

-1984-1988: Mehdi Faria (Brésil).

-1988-1989: Jaime Valenté (Brésil).

-1989-1990: Antonio Angelilo (Italie).

-1991-1992: Abdelghani Bennaciri, Olk Verner (Allemagne).

-1992-1993: Abdelkhalek Louzani (Maroc).

-1993-1994: Abdellah Blinda (Maroc).

-1994-1995: El Ammari, Gilson Nunez (Brésil).

-1996-2000: Henri Michel (France).

-2000-2001: Henri Kasperczak (France)

-2001-2002: Humberto Cuelho (Portugal).

-2002-2005: Baddou Zaki (Maroc)

-2005 (29 octobre-30 décembre): Philippe Troussier (France).

-2005-2007: Mhamed Fakhir (Maroc)

-2007-2008: Henri Michel (France).

-2008-2009: Roger Lemerre (France).

-2009-2010: Hassan Moumen, Abdelghani Bennaciri et Jamal Sellami (Maroc).

-2010-2012: Eric Gerets (Belgique).

-2012-2013: Rachid Taoussi (Maroc).

-2014-2016: Baddou Zaki (Maroc).

-2016-2019: Hervé Renard (France).

-2019-2022: Vahid  Halilhodzic (Bosnie). -Août 2022 à ce jour (décembre 2022): Walid Regragui (Maroc).

Voir aussi

Mondial Qatar 2022,Croatie,Maroc

Mondial Qatar 2022 | Défaite du Maroc contre la Croatie en match de classement

La sélection marocaine a perdu la petite finale du Mondial-2022 de football au Qatar, face …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...