Flash Infos

Tanger/Tétouan/Al Hoceima | La situation épidémiologique est “stable”

Tanger/Tétouan/Al Hoceima | La situation épidémiologique est “stable”

La situation épidémiologique liée au Covid-19 dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima est jusqu’à présent “stable”, malgré la notification de certains cas critiques parmi les groupes à risque, a affirmé, vendredi à Tanger, la directrice régionale de la Santé, Ouafae Ajnaou.

“La situation épidémiologique dans la région est jusqu’à présent stable, avec un total de 3.300 cas confirmés”, a déclaré à la presse Mme Ajnaou, lors de sa visite au Centre hospitalier “Covid-19” à la forêt diplomatique de Tanger, ajoutant “nous avons commencé récemment à enregistrer des cas critiques, en particulier parmi les groupes à risque (les personnes atteintes de maladies chroniques, comme le diabète, la tension artérielle, l’insuffisance rénale, ainsi que les personnes âgées)”.

La responsable a précisé que les patients accueillis par le Centre sont âgés de plus de 65 ans, dont une personne âgée de 102 ans, notant que cette situation doit obliger les citoyens à faire preuve de davantage de prudence et à veiller au strict respect des mesures préventives pour se protéger et protéger leurs proches âgés du coronavirus, à même de réduire le nombre de décès.

Elle a salué à cette occasion les efforts déployés par les cadres médicaux, paramédicaux et administratifs, ainsi que par tous les responsables du secteur de la santé, pour contenir la propagation de l’épidémie, notant que l’action des professionnels de la santé risque de durer longtemps, en vue de vaincre le virus.

Concernant l’augmentation du nombre de cas détectés au cours des dernières semaines, la directrice régionale de la santé a souligné que cette situation est le résultat de l’augmentation de la cadence des tests de dépistage, avec l’ouverture du premier laboratoire à Tanger, puis un deuxième à Tétouan et un autre à l’Institut Pasteur de Tanger, expliquant qu’avec l’accroissement de la capacité de dépistage, plusieurs nouveaux cas ont été détectés positifs.

Après avoir évoqué la visite effectuée cette semaine à Tanger par le ministre de la Santé, Mme Ajnaou a annoncé l’amélioration de l’offre de santé avec le déploiement de nouveaux équipements et ressources humaines, le but étant de renforcer la capacité de prise en charge des cas critiques, soulignant que “les hôpitaux n’ont pas encore atteint leur capacité d’accueil maximale pour le traitement des cas critiques”, dans la mesure où il existe des centres qui peuvent toujours être mobilisés, grâce à la coopération et à la concertation des efforts des acteurs du secteur public et privé, et les autres intervenants.

La directrice régionale de la Santé s’est également arrêtée sur le rôle de l’hôpital de campagne de Tanger dans l’augmentation de la capacité litière et l’amélioration de la prise en charge des cas d’infection au coronavirus qui développent des symptômes légers, en vue d’alléger la pression sur les hôpitaux et leur permettre d’accueillir et de traiter les autres malades.

Pour sa part, le chef de la division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, Abdelkrim Belfkih, a indiqué que cette visite intervient suite à l’augmentation considérable des cas de Covid-19 dans le monde et au Maroc, après l’allègement du confinement, ce qui nécessite, selon lui, de faire preuve d’un haut degré de vigilance et d’augmenter la capacité d’accueil des patients contaminés.

M. Belfkih a, dans ce contexte, insisté sur l’importance d’avoir confiance dans le système de santé marocain et la nécessité de soutenir le personnel de santé, appelant les citoyens à veiller au strict respect des mesures préventives, afin de renforcer la lutte contre la pandémie.

Il a souligné que l’augmentation du nombre de cas confirmés a poussé le ministère de la Santé à passer à un niveau supérieur de vigilance et à augmenter la capacité d’accueil des hôpitaux, à travers l’ouverture de plusieurs centres pour prendre en charge les patients contaminés au Covid-19 à Tanger et l’équipement d’une nouvelle unité de réanimation, portant de 14 à 28 le nombre de lits au cours des deux prochains jours, outre l’arrivée d’une équipe médicale, composée de 9 médecins-réanimateurs et d’environ 50 infirmiers, afin de renforcer la lutte contre le virus à Tanger.

M. Belfkih a estimé qu’après le début du déconfinement et la reprise des activités économiques et sociales, avec l’augmentation de la cadence des tests de dépistage à environ 20.000 tests par jour au Maroc, plusieurs nouveaux cas ont été détectés, ce qui constitue un “constat normal”, notant que le principal défi consiste éviter de transmettre le virus à “des personnes fragiles, en particulier celles âgées de plus de 65 ans et les personnes atteintes de maladies chroniques”.

De son côté, le directeur de l’hôpital Mohammed VI de Tanger, Mounir El Marrakchi, a relevé que le service de réanimation de l’hôpital a reçu 115 cas depuis son ouverture, en mars dernier, aux patients atteints de Covid-19, mettant en garde contre “l’augmentation des cas critiques ces dernières semaines après l’allègement du confinement”, qui concernent notamment les personnes à risques et celles âgées.

Après avoir fait remarquer que certains patients atteints du coronavirus ne présentent aucun symptôme ou développent de légers symptômes, Dr El Marrakchi a appelé les citoyens à se protéger et à éviter de transmettre le virus aux personnes fragiles, en veillant au strict respect des mesures préventives, notamment celles liées à la distanciation sociale et au port du masque de protection.

LR/MAP

Voir aussi

France Coronavirus Près de 10.000 cas en 24 heures

France/Coronavirus | Près de 10.000 cas en 24 heures

La France a enregistré 9843 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.