Talbi Alami insiste sur la nécessité d’œuvrer inlassablement pour un espace méditerranéen tourné vers l’avenir

Chambre des Représentants,espace méditerranéen

Le président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami, a insisté, jeudi, sur la nécessité d’œuvrer inlassablement à construire un espace méditerranéen tourné vers l’avenir, paisible et prospère.

“Il est nécessaire d’œuvrer inlassablement et collectivement pour manifester la détermination constante et concrète à formuler cette identité méditerranéenne moderne et à construire un espace méditerranéen tourné vers l’avenir, paisible et prospère”, a-t-il affirmé dans une allocution à l’occasion de la réunion du Bureau de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UpM), qui s’est déroulée par visioconférence.

Assurant la présidence de l’Assemblée, M. Talbi Alami a relevé qu’un “constat sur l’avenir de l’espace méditerranéen s’impose et plus précisément durant le conflit russo-ukrainien qui va sûrement impacter tous les pays de la Méditerranée”.

“Ce constat se motive à un moment où le monde se décompose et se recompose et il apparaît plus que jamais nécessaire de réaffirmer l’existence de perspectives d’avenir pour un espace méditerranéen plus interdépendant et plus solidaire”, a-t-il poursuivi.

A cet égard, le président de la Chambre des Représentants a souligné l’exigence d’entreprendre une nouvelle démarche sur l’avenir de l’espace méditerranéen, ainsi que la mobilisation des ressources avec de nouvelles modalités d’intervention.

Néanmoins, a enchaîné M. Talbi Alami, “des attitudes freinent le rêve méditerranéen et le projet collectif de développement économique, de paix, de droit et de solidarité”.

Il s’est, en outre, attardé sur de multiples sujets préoccupants et d’instabilité politique dans la région dont dépend l’avenir des pays de la Méditerranée, estimant qu’une “position de spectateur serait un risque à l’ombre des tensions latentes et des disparités dangereuses pour cette époque instable”.

Considérant que la Méditerranée devrait constituer dans l’avenir un modèle pour promouvoir et dominer les problèmes de développement, M. Talbi Alami a relevé que cet espace, qui est un lieu de passage, d’échange et de civilisation, est également un lieu privilégié pour tenter une expérience aussi courageuse.

Dans la même veine, il a mis en exergue les quatre priorités de la présidence marocaine de l’AP-UpM, notamment le développement durable, l’environnement, l’économie bleue et l’énergie, notant qu’il proposera aux commissions de l’Assemblée de traiter de manière effective la question de la sécurité énergétique, de la lutte contre le changement climatique, de la sécurité alimentaire et de l’eau et ce en partenariat avec le Secrétariat de l’UpM à Barcelone.

L’ordre du jour de la réunion du Bureau de l’Assemblée, qui a été suivie d’une réunion élargie, a porté sur nombre de points, dont les priorités de la présidence marocaine, la révision des contributions des Parlements membres de l’AP-UpM et la restructuration du Secrétariat général de l’Assemblée.

Le Maroc a pris officiellement, en début d’avril, la présidence de l’AP-UpM, en la personne du président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami.

La passation solennelle de la présidence de cette instance au Maroc a eu lieu lors de la réunion de la délégation méditerranéenne présidée par Roberta Metsola, présidente du Parlement européen, en présence de plusieurs responsables parlementaires européens.

L’AP-UpM, qui compte 280 membres répartis à égalité entre les rives nord et sud de la Méditerranée, offre une opportunité de coopération multilatérale entre les représentants élus de l’Union Européenne et ses pays partenaires méditerranéens.

Elle œuvre, en outre, à faciliter la visibilité et la transparence du Partenariat Euro-Méditerranéen, l’alignement des travaux de l’UpM avec les attentes et les intérêts publics, la légitimité démocratique de la coopération dans la région méditerranéenne et le dialogue entre Israël, la Palestine et les élus arabes.

LR/MAP

,

Voir aussi

Réseau mère-enfant,Francophonie,Ibn Sina,RMEF

Rabat à l’heure de la 21è Semaine du Réseau mère-enfant de la Francophonie

Les travaux de la 21ème Semaine du Réseau mère-enfant de la Francophonie ont débuté, lundi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...