Flash Infos

Le Sport Professionnelles reprend timidement ses droits

Le Sport Professionnelles reprend timidement ses droits

Alors que de plus en plus de pays entament un déconfinement progressif, le sport professionnel commence timidement à reprendre ses droits après une suspension forcée due au coronavirus, au grand bonheur des fans du monde entier qui y voient, malgré le huis clos, un signe de résilience et d’un début de retour à la normale.

Pour longtemps, cette reprise sera en effet avec des gradins vides vu le maintien des mesures d’interdiction de rassemblements. Difficile alors d’imaginer l’ambiance chaleureuse et les fortes sensations propres à la communion entre athlètes et leurs fans. Résignés, les amoureux du sport estiment que c’est peut être le prix à payer pour retrouver leurs idoles sans risquer une nouvelle vague de contamination.

A l’instar des autres facettes de la vie, la pandémie du coronavirus, qui continue encore de hanter le monde, aura laissé des séquelles bien visibles sur la pratique du sport professionnel. Les règles bien contraignantes de distanciation sociale et d’hygiène sont désormais de rigueur comme le recommandent les autorités sanitaires.

Outre le spectacle, l’enjeu de cette reprise est aussi financier. Et il est de taille tellement le monde du sport est un business qui brasse des milliards de dollars avec les droits télé, les sponsors et les abonnements.

Alors que de nombreux championnats européens de football ont déjà décrété la fin de la saison, le manque à gagner est énorme pour les clubs. Joueurs, coachs et staffs ont été souvent appelés à consentir à des réductions de salaires. Et pour les petits clubs, la crise risque d’entrainer de grosses difficultés voire précipiter la faillite.

Aussi, la reprise de certains championnats et compétitions offrent-elle une bouffée d’oxygène salutaire.

Pour le football, c’est la Bundesliga qui a donné le coup d’envoi de ce sport roi en temps de coronavirus. Le championnat d’Allemagne est en effet la première compétition majeure à renouer avec les terrains après une suspension inédite de deux mois.

Devant les gradins vides et des mesures d’hygiène renforcées, le football a été au rendez-vous mais sans grande saveur. Ni cérémonie ni musique, ni poignées de mains et pas de célébration de buts. Les fans ont pu suivre le spectacle dans le confort de leur foyer.

Autre fait nouveau, la règle temporaire permettant aux entraîneurs de remplacer jusqu’à cinq footballeurs par match, contre trois en temps normal, en raison de l’arrêt des championnats, a été utilisée, pour la première fois, lors du match qui a opposé samedi le Borussia Dortmund au Schalke 04.

Scrutée de près, cette reprise s’est déroulée néanmoins dans les meilleures conditions ce qui donne espoir à d’autres championnats majeurs en Espagne, Italie et en Angleterre qui se préparent aussi à retrouver la compétition.

Aux Etats-Unis, c’est la célèbre épreuve automobile Nascar qui a marqué dimanche la reprise du sport après deux mois d’arrêt.

Organisé également à huis clos, l’événement tenu dans la ville de Darlington en Caroline du Sud, était scruté de près par les amateurs des courses automobiles mais aussi par l’ensemble des instances du sport professionnel américain alors que le pays enclenche progressivement son déconfinement.

La course baptisée “The Real Heroes 400” en hommage aux professionnels de la santé, s’est déroulée sans incident avec à la fin la victoire de Kevin Harvick (Stewart-Haas/Ford). Ce sont les noms de médecins, infirmiers et autres personnel en première ligne contre la pandémie qui ont été inscrits sur les voitures de course à la place des noms habituels des pilotes.

Sur le plus ancien circuit du championnat américain, près de 900 personnes seulement ont pu suivre la course. Il n’en demeure pas moins qu’elle représente une victoire du sport professionnel qui prépare son retour à la compétition avec notamment les tournois majeurs de basketball et de football américain.

En Asie, une semaine après le lancement de la nouvelle saison du championnat sud-coréen de football, c’est le golf qui a eu la primeur du retour à la compétition de haut niveau.

A Séoul, le premier tournoi organisé depuis l’arrêt quasi-total du sport de compétition au début de la pandémie, a eu lieu sur quatre jours à huis clos et sous des conditions strictes de sécurité.

Les mesures barrières ont été de rigueur au KLPGA Championship, épreuve du circuit professionnel sud-coréen de golf féminin: les golfeuses devaient se tenir à deux mètres de distance, l’une de l’autre, éviter tout contact physique et porter des masques au début et à la fin de leur passage.

Signe de l’immense envie de retrouver le monde du sport, le tournoi d’habitude peu coté, a bénéficié d’une large couverture médiatique et attiré trois joueuses du Top 10 du golf féminin.

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, le monde du sport s’est retrouvé dans une situation inédite. Un grand nombre de compétitions sportives ont été suspendues, annulées ou reportées entraînant des conséquences lourdes au plan économique.

LR/MAP

Voir aussi

Football | La reprise du championnat en Tunisie officiellement

Football | La reprise du championnat en Tunisie officiellement

La Fédération Tunisienne de football (FTF) a annoncé, officiellement, la reprise le 2 août du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.