Rupture diplomatique, accusations mensongères… | Acharnement et délire algérien

Algérie-Maroc

Y a-t-il une limite à l’acharnement de l’Algérie contre le Maroc? En fait non! Le régime algérien n’en rate pas une pour tenter de contrarier le Maroc, au moment où SM le Roi Mohammed VI multiplie les initiatives visant à établir des relations normales entre les deux pays.

Le 31 juillet 2021, SM le Roi avait consacré une bonne partie de discours du Trône aux relations entre le Maroc et l’Algérie. A cette occasion, le Souverain avait une fois encore, appelé à l’ouverture d’une nouvelle page dans les relations entre Rabat et Alger. Au lieu de saisir l’occasion, le régime algérien est resté sourd à l’appel du Maroc. Le 9 août 2021, des feux de forêts se déclenchent dans la wilaya de Tizi Ouzou, ces incendies sont inédits par leur ampleur, leur simultanéité, mais surtout par les pertes humaines occasionnées.

Le Maroc propose l’envoi de Canadairs pour aider à venir à bout des incendies qui allaient en s’intensifiant. La logique aurait voulu que les autorités algériennes sautent sur cette opportunité. Malgré l’urgence, le pouvoir algérien a sollicité l’étranger pour l’envoi de bombardiers d’eau. Comble de l’absurdité, ce communiqué de la présidence algérienne, rendu public le 18 aout 2021, dans lequel le Maroc est tenu pour responsable des feux de forêts au nord algérien. Accusant le Royaume d’«actes hostiles», la présidence algérienne menace de procéder à «la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières Ouest».

Cinq jours plus tard (24 août 2021), le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra annonce la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat. Voyant bien que ses provocations envers le Maroc n’aboutissent à rien, les autorités algérienne annoncent, pas plus tard que le 22 septembre 2021, la fermeture de son espace aérien aux avions marocains. Selon la presse algérienne, cette fermeture «intervient suite à l’annonce par le Maroc d’ouvrir des vols réguliers avec Israël». Poussant le ridicule jusqu’à son extrême, les médias algériens ajoutent que «les autorités algériennes refusent que des avions marocains qui effectuent des allers-retours de Casablanca à Tel-Aviv survolent l’espace aérien algérien, cela d’autant que les avions militaires marocains en provenance de l’entité sioniste peuvent transporter du matériel militaire israélien pouvant être utilisé contre l’Algérie». A ce point du ridicule, c’est… No comment !

M. Lourhzal 

Voir aussi

Guinée Conakry,Alpha Condé,Union Africaine

Guinée | L’UA condamne la prise de pouvoir par la force et demande la libération du président Alpha Condé

L’Union Africaine a condamné, dimanche, la prise de pouvoir par la force en Guinée Conakry, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.