OCI : Le Maroc appelle à lancer une dynamique constructive de la paix pour un règlement juste et durable de la cause palestinienne

OCI : Le Maroc appelle à lancer une dynamique constructive de la paix pour un règlement juste et durable de la cause palestinienne

Le Maroc a appelé, lundi à Djeddah, à lancer une dynamique constructive de la paix pour parvenir à un règlement juste, durable et équitable de la cause palestinienne qui constitue le centre du conflit au Moyen Orient.

Le lancement de cette dynamique est la seule voie pour parvenir à un règlement réaliste, applicable, juste et durable de la question palestinienne, de sorte à permettre aux peuples de la région de vivre dans la dignité, la prospérité et la stabilité et à garantir les droits légitimes du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant, viable et souverain avec Al Qods Est comme capitale, a souligné la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi, lors d’une réunion extraordinaire de l’Organisation de coopération islamique (OCI) au niveau des ministres des Affaires étrangères.

Le Royaume du Maroc demeure persuadé que le règlement de la question palestinienne est la clé de la stabilité au Moyen Orient, a-t-elle affirmé, soulignant que le Maroc considère les efforts constructifs de l’Administration US, suit avec intérêt l’annonce par le président américain de son plan pour la paix et se penchera, avec minutie, sur l’examen de ses détails et dispositions.

Dans cette vision, a ajouté la ministre déléguée, le Maroc a relevé des éléments qui se recoupent avec des principes et choix qu’il a toujours défendus, basés sur le soutien à la solution à deux Etats, reconnue mondialement, les négociations entre les deux parties comme le meilleur moyen de parvenir à une solution outre la disposition à privilégier le dialogue.

L’acceptation de ces principes par les deux parties est une chose primordiale pour exécuter ce plan et en assurer la durabilité, a insisté Mme El Ouafi.

Concernant Al Qods Acharif, dont le Comité est présidé par SM le Roi Mohammed VI, le Maroc affirme qu’il faut en préserver le statut juridique et que la décision finale à ce sujet doit faire l’objet de négociations entre les deux parties conformément à la légalité internationale.

Le Royaume est convaincu qu’Al Qods doit rester une terre de rencontre, un symbole de la cohabitation pacifique entre les adeptes des trois religions monothéistes et un centre des valeurs du respect mutuel et du dialogue comme énoncé par l’Appel d’Al Qods, signé le 30 mars 2019 à Rabat entre SM le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François.

Outre Mme El Ouafi, le Maroc est représenté à cette réunion par une délégation comprenant notamment le directeur de l’Orient, du Golfe, des organisations arabes et islamiques près le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Fouad Akhrif, et le représentant permanent adjoint du Maroc auprès de l’OCI, Abdallah Babah.

Cette réunion, tenue à la demande de la Palestine, intervient deux jours après une réunion des ministres arabes des Affaires étrangères au Caire, qui s’est terminée par le rejet de “l’accord” et la réaffirmation de l’attachement arabe au droit du peuple palestinien à établir un État indépendant avec Al Qods pour capitale.

Avec MAP

Voir aussi

Rabat et Washington signent un accord décennal de coopération militaire

Maroc-Etats-Unis | Signature d’un accord de coopération militaire

Le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper a été reçu à Rabat, respectivement par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.