Marocaines à Ouagadougou : Plus de peur que de mal

Deux femmes du CNDH ont été assiégées momentanément, jeudi 30 octobre, dans un hôtel partiellement incendié par les manifestants à Ouagadougou. Il s’agit de Nabila Tber et de Meryem Bouayad qui encadraient un séminaire pour des représentants des institutions africaines des droits de l’Homme.

Les deux Marocaines ont pu entrer en contact avec les responsables de l’ambassade du Maroc au Burkina qui a dépêché un de ses diplomates pour les récupérer vers l’ambassade du Maroc. Les deux représentantes et d’autres Marocains sont accueillis à la résidence de l’ambassadeur, Fehrat Bouazza.

Voir aussi

YouTube interdit les vidéos contenant de la désinformation sur le vaccin COVID-19

YouTube interdit les vidéos contenant de la désinformation sur le vaccin COVID-19

Youtube a mis à jour mercredi ses règles sur le retrait de toutes les désinformations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.