L’ONU réaffirme son soutien à un “dialogue renforcé” entre le Maroc et l’Algérie

L’ONU réaffirme son soutien à un “dialogue renforcé” entre le Maroc et l’Algérie

Les Nations-Unies ont réitéré, jeudi, leur soutien à un “dialogue renforcé” entre le et l’, au grand bénéfice de toute la région.

“Nous avons toujours été très favorables à un dialogue renforcé entre l’ et le , dont les relations sont très importantes pour la région”, a déclaré , le porte-parole du Secrétaire général de l’, lors de son point de presse quotidien à New York.

Il s’agit de la deuxième déclaration du porte-parole du secrétaire générale de l’ sur l’importance de l’amorce d’un dialogue soutenu entre le et l’ et ce, suite au discours que Sa Majesté le avait prononcé à l’occasion du 43-ème anniversaire de la Marche verte, et dans lequel le Souverain a fait part de la disposition du Maroc à entamer un dialogue “direct” et “franc” avec l’Algérie.

Le 7 novembre courant, M. Dujarric avait, en effet, indiqué que le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, “a toujours été favorable à un dialogue renforcé entre le Maroc et l’Algérie”.

Lire aussi
Établissement d’un bureau de l’UNOCT au Maroc, « étape naturelle” dans la lutte antiterroriste

Dans Son discours à la Nation, Sa Majesté le Roi a souligné : “C’est, donc, en toute clarté et en toute responsabilité que Je déclare aujourd’hui la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations”.

“A cet effet, Je propose à nos frères en Algérie la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation. Le niveau de représentation au sein de cette structure, son format, sa nature sont à convenir d’un commun accord”, a dit le Souverain, notant que “Le Maroc est ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie pour désamorcer le blocage dans lequel se trouvent les relations entre les deux pays voisins frères”.

Avec MAP

Voir aussi

Maroc,Afrique,coopération sud-sud,Nasser Bourita,Laayoune

Le Maroc a toujours œuvré pour la promotion d’une stratégie globale de coopération sud-sud solidaire, multiforme et cohérente avec les pays africains

Le Maroc, fort de ses liens historiques et de son enracinement profond en Afrique, a …

Un commentaire

  1. Le Maroc ne veut de l’Algérie que l’ouverture des frontières (pour bénéficier d’un million de touristes algériens ) et plus l’acceptation de l’anshluss qu’elle a opéré sur le Sahara occidental ( date anniversaire du discours).
    Deux bons cadeaux de Noël, en somme. Il n’y a ni fraternité, ni sincérité ni de brochettes de viande de mouton. Et les algériens ont vu la grosse ficelle à des kilomètres. Et ils ont répondu de la meilleure manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...