dimanche 20 août 2017

10ème Startup Weekend à Khouribga

Startup weekend khouribga

La compétition a connu une forte participation avec plus de 200 porteurs de projet. Le premier Prix est revenu à Mohamed Belmahi qui a conçu l’application mobile «Bestiming». Détails.

La 10ème édition de «Startup Weekend» a réuni plus de 200 jeunes entrepreneurs ayant participé à cette compétition d’envergure internationale, le week-end finissant le 6 avril. Organisé par l’association Startup Maroc, en partenariat avec OCP Entrepreneurship Network, cet événement, qui a fait étape du 4 au 6 avril à l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA) de Khouribga, visait à initier les jeunes marocains à l’entrepreneuriat et à les accompagner pour la concrétisation de leurs idées. Ainsi, les jeunes entrepreneurs en herbe ont pu travailler en équipe durant tout ce week-end en se faisant coacher par des professionnels.

Au programme, cette nouvelle édition a commencé vendredi 4 avril par un pitch fire durant lequel 65 participants ont exposé leurs idées-projets en 60 secondes chacun pour séduire l’assemblée. Les 15 équipes des projets retenus ont déployé beaucoup d’efforts durant un marathon de 54 heures, afin de trouver leur business model et créer leur Startup. Dimanche soir, lors de la finale, elles ont eu 5 minutes pour présenter leurs projets et 5 autres pour répondre aux questions du jury présidé par Chafik Sabiry, président de HP-CDG et tenter de remporter le titre de meilleur projet du week-end.

Participation record

Startup weekend a réalisé un record avec plus de 200 participants. «La compétition a connu une forte participation de la Région de Chaouia-Ouardigha et nous avons aussi eu la belle surprise d’avoir des porteurs de projet qui ont fait le déplacement depuis Larache, Taourirt, Martil ou Tinghir… Ce qui nous conforte dans l’idée qu’il existe, sur tout le territoire national, un vivier de jeunes, brillants, motivés et qui ont l’esprit entrepreneurial. D’où notre projet de Tournée nationale Startup Weekend, dont Khouribga est la première étape», nous a déclaré Naoufal Chama, président de Startup Maroc.
La majorité, plus exactement 56% des participants, est en effet venue de la Région de Chaouia-Ouardigha et a représenté Khouribga, Settat, Berrechid et Benahmed. A noter que les Casablancais ont totalisé 22% des porteurs de projet. Face à ce constat, alors que l’association Startup Maroc avait prévu d’organiser cet événement dans 11 villes marocaines, Naoufal Chama a déclaré lors de la conférence de lancement: «Je suis heureux d’avoir pu ajouter Tanger comme 12ème ville de notre tournée Startup Weekend 2014». L’association ambitionne ainsi de couvrir toutes les régions du Royaume. En partant de Khouribga, Startup Weekend Maroc fera étape à Rabat, Casablanca, Fès, Agadir et Marrakech, en passant par El Jadida, Safi et Benguerir. Sans oublier Oujda, Tanger et Laâyoune.

«Bestiming» élue meilleure Startup

C’est Mohamed Belmahi, étudiant en 4ème année à l’ENSA de Khouribga spécialisée en génie informatique, qui a remporté le premier Prix de Startup Weekend. L’heureux gagnant a développé une application mobile intitulée «Bestiming» ayant pour fonction le classement et le rappel des tâches sur la base de la géolocalisation. En effet, l’application offre des fonctionnalités diverses comme le classement des tâches par priorité, le renseignement sur la météo, etc. Ainsi, Bestiming instruit son utilisateur pour lui rappeler de ne pas oublier une tâche à accomplir, selon le temps mais également l’espace. A titre d’exemple, l’application rappelle à l’utilisateur de prendre un parapluie lorsque la météo indique un risque de pluie ou de penser à acheter du pain dès qu’il se trouvera aux alentours d’une boulangerie.
«J’ai été très honoré par ce Prix qui m’a donné confiance en moi et m’a poussé à croire en mon idée. D’ailleurs, on a créé la page Bestiming sur Facebook au lendemain de la compétition et il y a déjà énormément d’interactions de gens qui veulent nous aider ou même télécharger l’application. Nous avons donc nos premiers clients alors même que le produit n’est encore qu’au stade d’idée, ce qui est très encourageant. L’aventure commence pour nous. C’est juste incroyable et nous invitons tous les jeunes, qui veulent aussi réaliser leur rêves, à participer à Startup Weekend», se réjouit Mohamed Belmahi.
Il faut dire que, depuis 3 ans, la compétition n’a cessé de gagner en notoriété et a rencontré un réel succès auprès des jeunes Marocains. Au total, plus de 1.350 participants ont pris part à la compétition depuis que Startup Maroc a importé, en 2011, ce concept né dans la Silicon Valley et qui se trouve être aujourd’hui l’un des premiers catalyseurs de création de Startup et d’éducation entrepreneuriale dans le monde.

Anas Hassy
…………………………………………………………………………..

Interview

Mehdi Laraki, vice-président de Maroc Entreprendre

Mehdi laraki

Que pensez-vous de Startup Weekend?

Startup Weekend est une excellente initiative. On devrait avoir énormément d’initiatives comme celle-ci au Maroc. Les gens disent que c’est une bonne chose, mais il faut surtout oser. Heureusement qu’il y a des gens comme les organisateurs de Startup Weekend, avec la participation de la Fondation OCP, qui osent en donnant la chance à des jeunes porteurs de projet. Cette manifestation se fait en 54 heures pour trouver un vivier de jeunes entrepreneurs. Par la suite, il faut faire un suivi et les accompagner dans leurs entreprises.

Quelle est la mission de «Réseau Entreprendre»?

Notre principale mission est de partager notre expérience en donnant des conseils aux jeunes entrepreneurs. Nous leur expliquons la façon dont nous avons réussi et les erreurs que nous avons commises. C’est ce qui leur permet de gagner du temps et de l’argent. Nous partageons également nos contacts, car il faut être généreux et c’est là où il faut donner le maximum. Voir des jeunes qui partent de rien pour bâtir leurs propres entreprises est notre récompense.

Est-ce que l’accompagnement des jeunes entrepreneurs est primordial pour leur réussite?

Chez «Réseau Entreprendre», nous attribuons des prêts d’honneur dont le taux d’intérêt est équivalent à zéro. Au bout de quelques années, nous avons eu des lauréats et des jeunes entrepreneurs qui sont devenus des chefs d’entreprise et qui témoignent que 90% de la valeur ajoutée est l’accompagnement. Le financement est primordial parce que les gens en ont besoin mais, après, ce n’est que l’accompagnement qui permet la continuité. Heureusement, il y a Réseau Entreprendre, ainsi que d’autres structures présentes au Maroc qui permettent l’accompagnement par des professionnels qui connaissent le métier, les enjeux, les aléas et les problématiques qu’on connaît quotidiennement, notamment le recouvrement, l’aspect commercial et les négociations avec les banquiers.

Pour quelle raison allez-vous ouvrir un bureau «Réseau Entreprendre» à Khouribga?

A travers le nouveau bureau, nous allons constituer une opportunité pour les jeunes entrepreneurs de la région en les aidants à élargir leur réseau, ainsi qu’à travers nos conseils. Il sera ouvert avant le mois de juin prochain. Nous espérons être à la hauteur des jeunes entrepreneurs.

Interview réalisée par Anas Hassy

Voir aussi

Diplomate marocain agressé aux Caraïbes : Rabat exige des excuses… L’Algérie aussi !

A la suite de l’agression physique du diplomate algérien, Soufiane Mimouni, contre le diplomate marocain, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.