Les relations maroco-canadiennes évoluent dans le bon sens

Les relations maroco-canadiennes évoluent dans le bon sens

Les relations maroco-canadiennes évoluent dans le bon sens, d’autant que sur le plan commercial le est le 5è partenaire du Canada au niveau africain, avec une évolution des échanges qui ne descend jamais sous la barre des 10%, a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la et des Marocains résidant à l’étranger, .

Le est également une destination privilégiée des Canadiens, puisque pas moins de 130.000 ressortissants de ce pays ont visité le en 2019, a ajouté M. Bourita lors d’un point de presse tenu au terme de ses entretiens avec le ministre canadien des Affaires étrangères, .

Dans ce sens, M. Bourita a souligné que la liaison aérienne directe entre et Montréal est un atout, tant au niveau humain qu’économique et culturel.

“Mais le potentiel de nos relations bilatérales n’est pas encore optimisé”, a toutefois nuancé le ministre marocain, précisant que conformément à la volonté de SM le , le Maroc veut établir un partenariat stratégique multidimensionnel avec le Canada.

Afrique | La diplomatie marocaine engagée pour traduire la Vision Royale pour un continent prospère et intégré

Ce partenariat comprend un dialogue politique régulier, une concertation sur les questions bilatérales et régionales et une coordination dans les enceintes régionales et internationales, a-t-il précisé, notant qu’au niveau économique, il s’agit de consolider l’évolution positive des échanges et promouvoir les investissements canadiens au Maroc.

Par ailleurs, M. Bourita a affirmé que le Maroc apprécie le rôle du Canada, qui a toujours été “une voix crédible” au niveau international, ajoutant que le Royaume est convaincu que ce pays a toute sa place au sein du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies, en tant que membre non permanent.

Étant à l’intersection de plusieurs mondes, sur les plans tant linguistique, géographique que géopolitologue, le Canada, de par ses prises de positions, son réseaux et ses valeurs, enrichira les délibérations au sein de cet organe et renforcera son action, a souligné M. Bourita.

Les deux pays coordonnent d’ailleurs leurs actions au niveau multilatéral, a-t-il dit, relevant qu’en tant que co-présidents du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF), le Maroc et le Canada œuvreront pour permettre à cette plateforme internationale de jouer pleinement son rôle en scellant des partenariat avec des organisations régionales et internationales, en créant un consensus autour de problématiques liées à la lutte contre le terrorisme et en adaptant l’effort de la communauté internationale à l’évolution du phénomène lui-même.

Nasser Bourita appelle à structurer l’espace Africain Atlantique

En outre, M. Bourita a rappelé que le Maroc, comme le Canada, appartient à la catégorie des “afro-optimistes”, estimant qu’en dépit des difficultés, le continent africain a plusieurs atouts et représente l’avenir de la communauté internationale.

Le Maroc a développé une politique africaine basée sur la solidarité, ainsi que sur une offre unique de commerce, de stabilité et de sécurité et peut, en ce sens, jouer le rôle de plateforme d’accès pour le Canada sur le continent africain, a-t-il conclu.

Avec MAP

Voir aussi

Japon,Maroc,TICAD,sahara

Nasser Bourita s’entretient avec son homologue japonais

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...