mardi 19 septembre 2017

Rachid Belmokhtar, ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle

«Il faut impérativement adhérer aux changements que connaît le monde»

Quel est l’intérêt que porte le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle à la formation via le web? Le Maroc en est-il à ses débuts en matière d’utilisation des nouvelles technologies dans le processus d’apprentissage et de formation? Le point avec le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle.

Vous avez assisté à la cérémonie de signature du partenariat entre l’ANAPEC et OpenClassrooms. Peut-on en déduire que le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle est particulièrement intéressé par le concept de formation en ligne?

Le partenariat entre l’ANAPEC et OpenClassrooms est intéressant. Il faudrait rappeler que le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle dispose d’une stratégie nationale pour la formation professionnelle, dans laquelle la formation à distance occupe une place prioritaire. Le Maroc, soulignons-le, est définitivement engagé dans un processus visant l’amélioration de la qualité de l’enseignement par tous les moyens possibles, dont celui de l’encouragement de l’usage des nouvelles technologies en tant qu’outil d’apprentissage incontournable à l’époque que nous vivons. Au sein du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, nous encourageons tout ce qui se rapporte à la valorisation des expériences acquises.

Comment ce type de partenariat est-il bénéfique pour les jeunes en quête d’opportunités d’emploi?

Je pense que le partenariat entre l’ANAPEC et OpenClassrooms va aider, puisqu’il va ouvrir la voie aux jeunes pour se présenter aux différents examens et concours que nous organiserons dans le futur. Je pense que ce partenariat sera aussi bénéfique pour les entreprises qui procéderont à des recrutements plus larges que ce qui se fait actuellement et ce, grâce à la diversité des profils qui émergeront par la formation proposée par OpenClassrooms, au profit des jeunes inscrits à l’ANAPEC.

Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle se préoccupe de l’utilisation des nouvelles technologies dans la formation ?

Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle travaille depuis quelques temps déjà pour accompagner la mesure prise concernant la valorisation des expériences acquises. Il a franchi des caps extrêmement intéressants en enseignants formés à l’utilisation des nouvelles technologies dans la formation et l’apprentissage. La finalité de cette stratégie est la mise en place d’un système de formation intégré, efficace et efficient, impliquant toutes les parties prenantes. Il vise aussi le développement d’une formation de qualité, au service du développement et de la valorisation du capital humain. Il faut impérativement adhérer aux changements que connaît le monde dans le domaine technologique. Il n’est plus possible de rester sur les anciennes méthodes. Encourageons les jeunes à adhérer au concept de formation à distance via le web.  La stratégie nationale de la formation professionnelle donne une grande importance à l’encouragement de l’utilisation des nouvelles technologies dans la formation et l’apprentissage.

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Mohamed Boussaïd, ministre de l’Economie et des Finances

S’ouvrir de plus en plus sur l’Afrique, au niveau du monde arabe Que représente le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.