Focus à Rabat sur l’exploitation des enfants dans les zones de conflits armés

Des experts en droit international humanitaire ont mis en garde, mercredi à Rabat, contre l’exploitation des enfants dans les zones de conflits armés, lors d’un colloque international initié par la Commission nationale du droit international humanitaire (CNDIH), sous le thème “la protection des enfants dans les crises humanitaires”.

Les différents intervenants ont, dans ce sens, attiré l’attention des acteurs nationaux et internationaux présents lors de ce conclave sur les différentes formes d’exploitation des enfants dans les zones de conflits armés, à la lumière du Droit international humanitaire et des droits de l’Homme.

Lors d’un panel sous le thème “Droit international humanitaire et protection des enfants dans les crises humanitaires”, ils ont, dans ce sens, appelé à l’unisson à une mobilisation collective et urgente et à la fédération des efforts et des énergies en vue de protéger les enfants contre toute forme d’exploitation inhumaine.

A cette occasion, le président de la Cour d’appel du Caire et expert en droit international humanitaire, Cherif Atlam, a passé en revue l’historique de la mise en place des textes juridiques régissant l’enrôlement militaire des enfants, soulignant que l’âge d’enrôlement a été fixé à 15 ans avant de passer à 18 ans.

Le Maroc engagé à soutenir les initiatives de protection du patrimoine culturel dans les zones de conflits armés

Notant que le droit pénal international incrimine chaque personne responsable de l’enrôlement des enfants à un âge inférieur à 18 ans, cet expert, qui a axé sa présentation sur la lutte contre l’impunité et la poursuite judiciaire des responsables des crimes contre les enfants lors des conflits armés, a affirmé qu’il existe toujours des “lacunes”, notamment en ce qui concerne la punition des enfants soldats, dont l’âge ne dépasse pas 18 ans, au cas où ils ont commis des actes terroristes ou criminels.

Il a, en outre, insisté sur la nécessité d’accorder la plus grande importance à cette problématique épineuse au niveau de chaque pays, tout en veillant à la protection de ces enfants.

Pour sa part, Mme Renata Winter, juge à la Cour internationale de la Sierra Leone et ancienne présidente du Comité des droits de l’enfant, a mis l’accent sur la situation lamentable vécue par les enfants emprisonnés et recrutés dans les camps militaires.

Elle a ainsi mis en garde contre la négligence des droits de l’enfant en temps de guerre, plaidant pour leur protection conformément aux principes reconnus universellement par la Convention internationale des droits de l’enfant.

Le Maroc engagé à soutenir les initiatives de protection du patrimoine culturel dans les zones de conflits armés

“L’article 3 de ladite Convention, évoquant l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit être une considération primordiale, s’oppose à la réalité vécue par les enfants en guerre.”, a-t-elle lancé en conclusion.

Ce colloque se veut un espace d’échange d’idées sur les solutions et les moyens d’accroître l’efficacité des règles et mécanismes internationaux de protection des enfants dans les crises humanitaires et les conflits armés.

Ont été présents l’Ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, M. Omar Hilale, le secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, M. Abdeljalil Lahjomri, la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les enfants en temps de conflit armé, Mme Virginia Gamba, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Mme Aouatif Hayar et la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Mme Amina Bouayach, aux côtés des experts de droit international humanitaire et des professeurs universitaires.

LR/MAP

,

Voir aussi

Délai de paiement | La DGI Abaisse le taux des amendes à 2,75 %

Délai de paiement | La DGI Abaisse le taux des amendes à 2,75 %

La Direction Générale des Impôts (DGI) a annoncé que les factures dont le délai de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...