FMI : Le Maroc, l’un des rares pays en Afrique à avoir 22% de son PIB sous forme de revenus

FMI : Le Maroc, l’un des rares pays en Afrique à avoir 22% de son PIB sous forme de revenus

Le Maroc est l’un des rares pays en Afrique à avoir 22% de son Produit intérieur brut (PIB) sous forme de revenus, a indiqué, jeudi à Rabat, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva.

Le Maroc est considéré comme étant l’un des rares pays en Afrique à avoir 22% de son PIB sous forme de revenus, tandis que la plupart des pays souffrent de difficultés financières, a souligné Kristalina Georgieva lors d’une rencontre d’échange avec des étudiants de l’université Mohammed V, l’université Ibn Tofail et l’Université internationale de Rabat (UIR).

Kristalina Georgieva a outre relevé que le Royaume est un pays qui a bien avancé grâce aux différentes réformes entreprises, ajoutant qu’il peut représenter une source d’inspiration pour les autres pays.

Au sein du FMI, nous voulons être les partenaires du Maroc et accompagner la réforme de l’administration et du système fiscal pour nous assurer que les dépenses publiques répondent aux aspirations des citoyens marocains, a souligné la Cheffe de l’institution financière internationale, qui effectue une visite de travail au Maroc du 17 au 20 février courant.

Évoquant la conjoncture économique internationale, Mme Georgieva a fait remarquer que l’année dernière a été la plus lente de toute l’histoire de l’humanité à cause des contraintes liées au commerce international et à l’incertitude au niveau des investissements, faisant observer que l’économie mondiale connait actuellement une meilleure croissance en dépit des problèmes climatiques et géopolitiques.

Elle a outre indiqué que sa visite au Maroc constitue une occasion pour discuter des préparatifs aux assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale (BM), prévues en octobre 2021 à Marrakech, précisant que cet événement rassemblera des présidents, des parlementaires, des ministres des finances ainsi que des représentants de la société civile.

Pour sa part, le président de l’UIR, Noureddine Mouaddib, a indiqué que la rencontre de Kristalina Georgieva avec les étudiants des trois universités a pour objectif d’inspirer les jeunes et de créer un échange fructueux.

Et de poursuivre que les jeunes marocains se montrent à la hauteur de ce genre de rencontres, relevant que cette expérience leur permettra de se pencher à l’avenir sur des problématiques à caractère international.

Lors de sa visite au Maroc, Mme Georgieva a eu des rencontres avec de hauts responsables marocains et a pris part également à une table ronde sur la gouvernance en présence de membres de la société civile et des jeunes.

Avec MAP

Voir aussi

avoirs et liquidits ltranger le dlai des dclarations prorog au 31 dc 2020

Avoirs et liquidités à l’étranger | Le délai des déclarations prorogé au 31 déc 2020

Le délai maximum fixé pour la souscription et le paiement de la contribution libératoire relative …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.