En direct de Syrie : Moscou et Téhéran marquent leur territoire

En direct de Syrie : Moscou et Téhéran marquent leur territoire

Au niveau de l’influence militaire, les deux frères ennemis sont au coude-à-coude. Moscou cherche d’abord à préserver ses acquis.

Elle détient déjà une base navale dans la ville côtière de Tartous, qui remonte au début des années 1970, ainsi qu’une base aérienne à Hmeimim, dans la province de Lattaquié, aménagée après son intervention militaire en Syrie à partir de septembre 2015.

Cette dernière base avait fait l’objet, en janvier 2017, d’un accord avec Damas, lui permettant de l’exploiter pendant un demi-siècle. Parallèlement, la police militaire russe est déployée dans plusieurs ex-zones rebelles, reconquises ces deux dernières années par le régime qui contrôle, désormais, les deux tiers du pays.

L’Iran, qui a signé un accord de coopération militaire en août 2018 avec les autorités de Damas, mise quant à elle sur la garde républicaine, contrôlée directement par le redoutable Maher Al-Assad, frère du président Bachar Al-Assad et proche des Gardiens de la Révolution, l’armée d’élite de Téhéran.

Liwa al-Baqr, soutenu par l’Iran, revêt une forte influence dans les provinces d’Alep (nord) et de Deir ez-Zor (est) où il dirige les milices tribales et acquiert des propriétés et des terrains. Armée et soutenue par la Garde révolutionnaire et les Unités de mobilisation populaire irakiennes (Hachd al-Chaabi en arabe), cette milice est secondée par Jaish al-Mahdi à Alep et constitue avec d’autres milices œuvrant sous le parapluie iranien -dont le Hezbollah libanais (frontière libano-syrienne), la brigade Imam Hossein (Damas et ses environs) et la brigade Assad Allah al-Ghalib, implantée dans la province de Lattaquié (ouest), fief du régime et berceau de la famille Assad- un obstacle à une hégémonie russe sur l’ensemble du territoire acquis aujourd’hui à Damas.

Patrice Zehr

Voir aussi

Etats-Unis Le bilan des décès franchit le cap des 200 mille morts

Les États-Unis franchissent le cap des 20 millions de cas du Covid-19

Les États-Unis ont débuté l’année 2021 en franchissant vendredi un nouveau seuil sinistre avec 20 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.