El Ouafa contre la hausse des prix du thé

Les séances des questions orales dans les deux Chambres du Parlement, durant lesquelles Mohamed El Ouafa est en première ligne, drainent les médias et pour cause: le ministre chargé des Affaires générales promet des surprises et toujours du nouveau.
Cette fois encore, El Ouafa a haussé le ton: il a menacé de sévir contre les sociétés de thé qui ont haussé le prix de leurs produits. «Ils n’ont pas le droit de hausser les prix du thé».

Et de lancer ces mots qui ont fait rire les élus: «Ila ma hachmouch, ghadi ntabqou l’qanoun».
Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, a fait savoir qu’El Ouafa avait convoqué les patrons des sociétés et le thé était au menu.
Par ailleurs, El Ouafa a blanchi le gouvernement de l’accusation d’être derrière la hausse des prix des légumes qui ont flambé ces dernières semaines, attribuant cette hausse à la vague de froid qui sévit actuellement.

Voir aussi

CELAC,Sahara marocain,ONU

Sahara Marocain | La CELAC soutient “fermement” une solution politique et mutuellement acceptable

La Communauté des États latino-américains et des caraïbes (CELAC) a réaffirmé, mardi à New York, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.