samedi 16 décembre 2017

Maroc-France Le secret du Maroc

Le langage de voyous, utilisé pour définir les relations entre le Maroc et la France, n’aurait pas soulevé la moindre réaction s’il était resté dans la bouche des adversaires connus et reconnus du Maroc.
Traiter le Royaume de «maîtresse avec laquelle on dort tous les jours, dont on n’est pas particulièrement amoureux, mais qu’on doit défendre» ? Ils ont dit pire… Et le Maroc y a toujours vu l’expression de la haine qu’ils lui vouent, sinon un nouvel accès de rage face à un succès remporté.

Mais, attribué à la France, en la personne de son ambassadeur aux Etats Unis, le propos prend une autre dimension.
Consternant, incompréhensible, compte tenu des présumés excellents rapports qu’entretiennent les deux pays, il est surtout injustifié. Et c’est ce qui a fait réagir le Maroc.
D’autant que, dans le même temps, la France officielle procédait à un autre acte tout aussi consternant. Pas moins de 7 policiers français se présentaient à la résidence de l’ambassadeur du Maroc en France, pour notifier à l’un des plus grands responsables marocains (le patron de la surveillance du territoire) sa convocation par le parquet, au motif de plaintes déposées contre lui par une association française (l’Acat) pour «complicité de torture». Et ce, alors que le ministre de l’Intérieur marocain donnait une conférence, dans cette résidence, en clôture du «G4 Sécurité» réuni à Paris, où la France, l’Espagne, le Portugal et le Maroc, venaient de faire le point de leur coopération en matière de sécurité.
Le Maroc, n’en revenant pas de cette «descente» de la police française, disproportionnée (comme s’il s’agissait d’arrêter un dangereux délinquant) et dérogeant aux voies diplomatiques habituelles, émettait ses plus vives protestations auprès de l’ambassadeur de France au Maroc, convoqué au ministère des Affaires étrangères, à Rabat.
Les éclaircissements à ce sujet n’étaient pas encore apportés que s’ajoutaient donc les mots humiliants prêtés, à tort ou à raison, à l’ambassadeur de France aux USA. Tout ceci, alors que le Roi et une délégation d’une centaine de personnes –dont une bonne moitié du gouvernement- entamaient une tournée en Afrique.
Au-delà des considérations sur les vrais commanditaires de ce parasitage (qui ne font aucun doute, au vu de l’identité des personnes qui ont «exécuté la commande»), ce sont les clarifications concernant les relations maroco-françaises, supposées jusque-là fondées sur la confiance et le respect mutuel, qui devenaient urgentes. Et les deux mots du porte-parole du Quai d’Orsay, qualifiant cet épisode d’«incident regrettable» étaient loin de satisfaire à cette urgence.
L’appel téléphonique de François Hollande au Roi Mohammed VI, par contre, a considérablement contribué à apaiser les esprits. Pour les Marocains, il fallait un geste à la hauteur de l’humiliation qui les a pris en traître…
C’est à peu près ce qu’il s’était produit avec les USA, lorsque le Maroc a eu la surprise de voir un allié de cette taille s’apprêter à se retourner contre lui, au Conseil de Sécurité, lors de la préparation du rapport 2012 sur le Sahara. Là aussi, les vives protestations du Maroc avaient débouché sur des clarifications du gouvernement américain et un entretien téléphonique entre le Roi du Maroc et le Président Obama.
L’on peut s’interroger sur le secret du Maroc qui fait que de grandes puissances, comme les Etats Unis, la France, ou l’Espagne, tiennent à garder de bons rapports avec le Maroc et ne prennent pas à la légère ses protestations, quand protestations il y a ? Pourquoi ceux qui essaient de porter atteinte à ces rapports en sont toujours, au final, pour leurs frais ?
Ce secret, pour ceux qui connaissent bien le Maroc, tient en plusieurs points.
Sa loyauté envers ses partenaires qui n’est jamais prise en défaut tant qu’il y a réciprocité ; son statut d’Etat crédible ; son positionnement géostratégique ; et, last but not least, sa totale implication dans ses rapports avec ses partenaires qui rend les enjeux tels qu’il est difficile d’y porter un coup sans se tirer une balle dans le pied. Tout cela sans compter les liens d’amitié -voire d’affection- qui se tissent entre personnes physiques et qu’il devient difficile de sacrifier.
C’est le cas avec la France. Si l’émotion a été vive, côté marocain, c’est que les liens avec la France (et entre Marocains et Français) vont bien au-delà des intérêts.

Bahia Amrani

Voir aussi

Maroc-UA-Sahara : Une surprise de l’Afrique du Sud ?

Contrairement à ce que nous dit la presse algérienne (et donc ce que nous dit …

7 Commentaires

  1. l ambasadeur il a oublier ke les marocains font la gerre pour liberé la France pendant ke sa mere couché avec nazé et son père vendu les pauvre juifs au nazé .et ce espagnione pourqu oi il defent pas les catalos et les basques pour leurs indepedence .le chameau regarde pas sa bosse il regarde ke la bosse d autre chamaeu .

  2. la phrase si c’est vrais et d’un cynisme extrême puisqu’au pire des cas on défend sa maîtresse (dans la vie normale)heureusement que monsieur l’ambassadeur ne représente que sa conscience et je plaint sa femme d’avoir un (homme)dépourvu de tout sens moral même s’il veut faire plaisir a l’acteur .et le Maroc doit rester tête haut et droit dans ses bottes et surtout vigilant
    les médias doivent continuer a tout décrypter au marocain pour être au courant des coulisses des rapports avec le monde l’extérieur
    l’ascension démocratique au Maroc et une arme redoutable(a manier avec intelligence) contre tout les extrémistes de tout bord
    je souhaite le plus grand bonheur a tout les marocains du monde et vive sa majesté le roi

  3. selon le fait d’être dans son bon droit et dans ses valeurs de justice et d’équité ne suffisent pas …depuis l’indépendance nous négocions,nous cherchons des compromis
    dans l’espoir d’éviter des tensions ….
    je suis très content que ceux qui prenaient cela pour une faiblesse doivent une force….. BRAVO SM MOHAMED 6

  4. Le Maroc a toujours été considéré comme de la merde , depuis l’arrivé des Alaouites au pouvoir au Maroc .
    Moulay Ismaïl demande d’épousé la fille de Louis XIV (14) , la réponse très humiliante de Louis 14 à l’ambassade de l’époque .
    l’occupation de l’Algérie du sud marocaine jusqu’à 1844 , la bataille d’Isly Oujda .
    La signature d’Algésiras en 1911,1912 .
    Le changement du drapeau marocain imposé par la France dès 1912 puis finalisé en 1940 , car le Maroc a eu un Drapeau en 1086 à l’époque d’Almoravides , puis almohades ,les Sadiens et enfin les Français l’en fait changer à cause de l’incapacité des Alaouites .
    Et le pire de tout la Statue sur la place de Casablanca de 1912 à 1956 .
    Un marocain au sol terrassé par un français à cheval , très grande Statue .

  5. Bonjour, vous savez dans le monde on donne plus d importance aux actes. Avez vous remarquer que quelqu un en Algerie a pretendu que l Algerie etait le premier pays à avoir reconnu les USA. Alors meme que l Alfgerie n existait meme pas. John Kerry semble avoir remarqué cette fausse information et probablement pour mettre bon ordre à tout ce qui est dit à propos du Maroc il a dit que le Maroc etait le premier pays à avoir reconnu l independance americaine. Apres ca……

  6. @abdou, c est pire encore quand le chameau n a meme pas de bosse puisque il s agit d un LION.

  7. l Algerie ne se rend pas compte que Poutine a ouvert une nouvelle ere. Les Americains ne prendront plus de gants avec personne. L Algerie doit en faire son deuil. On ne peut pas ratrapper 50 années de mauvaise politique. Hassan II n a pas arrete de leur tendre la main et d eviter la guerre. Ghardaia qui n est qu une histoire Algero algerienne devrait leur montrer combien il est difficile de reconcilier au sein d un meme pays et combien il aurait ete difficile de reconcilier si on avait eu une vraie guerre Algero Marocaine. Hassan II et Mohammed 6 nous ont évité bien des malheurs. Dieu merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.