Flash Infos

Djibouti | Le secteur privé marocain s’investit de plus en plus dans la Corne de l’Afrique

Djibouti Le secteur privé marocain s’investit de plus en plus dans la Corne de l’Afrique

Le secteur privé marocain s’investit de plus en plus dans la Corne de l’Afrique avec le lancement ce jeudi des travaux de construction d’un terminal pétrolier avec l’aide de l’expertise du groupe marocain «SOMAGEC».

Grâce à l’expertise du groupe marocain, Djibouti a lancé les travaux de construction d’une nouvelle jetée pétrolière faisant partie d’une large plateforme de stockage de produits pétroliers et dérivés, située dans la nouvelle zone franche industrielle de Damerjog.

Lancée par le Président de la République de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, cette nouvelle infrastructure figure parmi l’un des plus grands projets entrepris par l’Autorité Portuaire de Djibouti «Djibouti Ports & Free Zones Authorities, DPFZA».

Composée de trois phases de développement et de construction de 5 ans chacune, le port comprend des terminaux de stockage de pétrole, d’une raffinerie de pétrole brut, d’un terminal méthanier, de réparation de navires et de cales sèches ainsi que de centrales électriques et d’un parc de matériaux de constructions.

La cérémonie du lancement de ces travaux a été marquée par la présence du président de SOMAGEC, Roger Sahyoun, ainsi que du Premier ministre, du président de l’Assemblée, de plusieurs membres du gouvernement, ainsi que du président de DPFZA, Aboubaker Omar Hadi.

L’Ambassadeur du Maroc en Éthiopie et à Djibouti, Nezha Alaoui M’Hammdi, s’est félicitée, à cette occasion, de la conclusion de ce partenariat avec le groupe marocain SOMAGEC et de la confiance placée par les autorités djiboutiennes en l’expertise marocaine dans un domaine aussi stratégique pour Djibouti que les infrastructures maritimes.

La diplomate marocaine a, dans ce sens, réitéré l’engagement constant du Maroc en faveur de la coopération Sud-Sud et l’intérêt accru du secteur privé marocain à investir dans les pays africains dont Djibouti, tout en rappelant l’excellence des relations bilatérales entre le Maroc et ce pays frère.

Le terminal pétrolier est composé d’une jetée offshore reliée à une zone de stockage. Selon les concepteurs, cette jetée de 3 km de long fournit l’accès aux véhicules et aux services de pipeline. Elle est également conçue pour accueillir les navires de 5 000 à 100 000 TPL et les navires de 2 000 à 30 000 TPL.

LR

Voir aussi

Ghana | 42.000 emplois perdus à cause du “Covid-19”

Ghana (GSS) | 42.000 emplois perdus à cause du “Covid-19”

Quelque 42.000 employés ont perdu leur travail à cause de la pandémie de Coronavirus, selon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.