Discours du Trône | SM le Roi a tracé une feuille de route des priorités du royaume

ipse

Dans son discours, prononcé samedi à l’occasion de la Fête du Trône, a tracé une feuille de route des priorités les plus pressantes auxquelles le Royaume devra s’attaquer, a indiqué Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe (), think tank basé à Paris.

Parmi ces priorités, le Souverain a souligné au premier abord la nécessité de renforcer la place de la femme au sein de la société marocaine, à travers tout particulièrement une révision et une adaptation de la Moudawana, a relevé l’expert français en géopolitique et géostratégie.

Dans son discours, SM le Roi est revenu également sur le contexte régional et international marqué notamment par la guerre en Ukraine et la pandémie du Covid-19 et leurs répercussions sur l’économie mondiale, a indiqué M. Dupuy, soulignant que face à la Covid, le Maroc et ses institutions ont répondu avec résilience, à travers une série de mesures, dont une campagne de vaccination massive, une “très forte” capacité de résistance hospitalière et une “très grande vigilance” aux frontières.

Face à la crise en Ukraine ayant entraîné une volatilité des prix de l’énergie, le Maroc s’est inscrit dans une “logique de solidarité transcontinentale” entre l’Europe et l’, a relevé le président de l’, faisant observer que le Royaume souhaite ainsi participer à une logique d’indépendance énergétique, moyennant notamment l’ancrage des travaux sur le gazoduc unissant Lagos à .

L’expert a, par ailleurs, indiqué que le Souverain a de nouveau tendu la main à l’Algérie et évoqué la pérennité de l’amitié entre les peuples marocain et algérien, appelant à engager une “logique de dialogue” avec la présidence algérienne.

Lire aussi
Rapport de HRW | La partie réservée au Maroc présente des données sans fondements ni réels ni juridiques

Commentant les avancées réalisées sous le leadership de SM le Roi, M. Dupuy s’est arrêté notamment sur l’accélération de l’africanité du Maroc, avec son retour au sein de l’Union africaine et sa volonté d’intégrer la CEDEAO.

Concernant la question du marocain, le président de l’ a fait valoir que le Souverain, à travers ses actions, a “conforté” le plan d’autonomie présenté en 2007 comme la solution “la plus sérieuse et crédible” en vue d’une résolution de ce différend.

‘’Sous le règne du Souverain, le Maroc a connu une modernisation des institutions, une accélération du processus de décentralisation, la mise en place d’une véritable politique migratoire, notamment à travers la régularisation de dizaines de milliers de migrants subsahariens, et la création de l’observatoire africain de l’émigration, qui prouve que le Maroc est à l’avant-garde sur la question migratoire’’, a-t-il soutenu.

a œuvré, depuis son accession au trône, au renforcement de l’attractivité économique du Maroc et du rayonnement international du Royaume, a indiqué Emmanuel Dupuy, qui a mis en avant la volonté du Souverain d’ériger le Maroc en “acteur déterminant” en matière de lutte antiterroriste sur les plans interne et externe, en mettant en exergue la coopération entre le Maroc et l’ ou entre le Royaume et la France, dans le cadre du G4, qui réunit le Maroc, l’, la France et la Belgique.

LR/MAP

Voir aussi

protection sociale,maroc,CGEM,Entreprises

Maroc | La généralisation de la protection sociale, une responsabilité partagée

La généralisation de la protection sociale est une responsabilité partagée qui requiert l’adhésion de tous …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...