Devico: «Il faut privilégier l’olivier dans notre politique agricole»

Devico: «Il faut privilégier l’olivier dans notre politique agricole»

Quelles incitations fiscales et quelles perspectives d’investissement pour développer encore plus l’industrie de l’olivier au Maroc?

Cette question et d’autres ont été à l’ordre du jour d’une rencontre organisée en marge du SIAM 2017. Une rencontre qui a aussi permis de soulever les contraintes et les difficultés des professionnels, notamment en matière de commercialisation.

Avec une production d’huile d’olive de 100.000 tonnes et plus de 11 millions de journées de travail annuellement, l’olivier représente l’un des secteurs industriels moteurs et promoteurs de l’économie marocaine.

Intervenant lors de cette rencontre, le président-directeur général des Conserves de Meknès, Mardochée Devico, a souligné que des mesures incitatives doivent être mises en place en faveur  du secteur, pour répondre à l’objectif de promotion des exportations sur le plan international. «L’olivier est un arbre qu’il faudrait développer et je crois que nous n’avons aucun souci de marché. Il faut savoir qu’au Maroc, nous importons 400 mille tonnes d’huile de table et que nous produisons 100 mille tonnes d’huile d’olive, ce qui veut dire 20% de nos besoins. Sachant que nous pouvons encore multiplier la production par 2,3 (voire par 4). Donc, au niveau du marché, le débouché est assuré, aussi bien à l’échelle interne qu’externe», a déclaré Devico au Reporter. Et de conclure: «C’est l’avenir du Maroc. Si l’agriculture est un pilier du Maroc,  l’olivier est un pilier de l’agriculture. Il est l’un des cinq arbres qu’il faut absolument privilégier dans notre politique agricole». Notons que l’un des défis du secteur oléicole au Maroc demeure la conformité des huiles d’olive produites et commercialisées aux normes de qualité en vigueur dans ce secteur. A noter aussi que l’Italie, l’Espagne, la Tunisie et la Grèce sont identifiées comme pays concurrents du Royaume dans le marché oléicole international.

Naïma Cherii

Voir aussi

Inclusion financière | Qu’annonce Benchaâboun pour la micro-assurance ?

Le ministre Benchaâboun aux rendez-vous de l’assurance – mars 2021 Intervenant à la 7ème édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.