Criminalité, trafic de drogue, terrorisme… | De nouvelles performances pour la DGSN en 2021

Direction Générale de la Sûreté Nationale,DGSN,BNPJ,Police Judiciaire

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a présenté le bilan de ses réalisations au titre de l’année 2021. En voici les points saillants.

Les services de Sûreté nationale ont ainsi traité 1.153.741 affaires ayant abouti à l’arrestation et la présentation de 1.425.102 individus devant les différents parquets généraux. En ce qui concerne les indicateurs de criminalité violente, ces derniers ont poursuivi leur baisse et n’ont pas dépassé la barre de 4% de l’apparence générale du crime en 2021, avec l’enregistrement et le traitement de 45.829 affaires de ce genre, ce qui a permis d’arrêter et de traduire 31.188 individus en justice, soit une augmentation d’environ 15% du nombre de personnes arrêtées.

Par ailleurs, 82.950 affaires liées à la possession et au trafic illégal de drogues et de psychotropes ont été traitées en 2021, donnant lieu à l’interpellation de 103.589 individus, dont 261 ressortissants étrangers. En matière de lutte contre la criminalité transnationale, la Brigade Nationale de la Police Judiciaire (BNPJ) a déféré 38 personnes suspectées d’être impliquées dans des affaires de terrorisme et d’extrémisme au parquet général chargé des affaires de terrorisme.

Lire aussi
Port Tanger Med | Saisie de 25,5 kg de cocaïne

Les hommes de Abdellatif Hammouchi ont également réussi à démanteler 150 réseaux criminels s’activant dans l’organisation de l’immigration clandestine. 2021 a été également marquée par un recul de 5% des indicateurs de criminalité liée au chantage et à la fraude électronique, en comparaison avec l’année 2020, où 5.275 affaires ont été enregistrées et 3.533 contenus d’extorsion numérique interceptés.

Afin d’interdire toutes sortes de falsification et de manipulation de documents et de certificats médicaux, les services de la Sureté nationale ont traité en 2021, 203 affaires de ce genre, qui ont abouti à l’arrestation de 390 individus, dont 65 étrangers, et à la saisie de 542 certificats de test PCR falsifiés et de 33 faux pass vaccinaux, en plus de la saisie de 49.018 tests de diagnostic rapide du coronavirus obtenus des opérations de trafic.

Enfin, la DGSN a procédé au parachèvement du projet intégré de réhabilitation et de modernisation des installations de police au niveau national (Commissariat spécial au poste frontalier de Guergarat, nouveau siège du Laboratoire National de la Police scientifique…), outre le renforcement de la coopération policière internationale de la DGSN.

MN

Voir aussi

Covid-19

Vaccin anti-Covid | Le délai pour la dose de rappel passe à quatre mois

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a annoncé, mercredi, un nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...