Corruption : En flagrant délit

Le président (PI) de la commune d’Aït Malek, province de Khémisset, vient d’être condamné par la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat chargée des crimes financiers à 3 ans de prison ferme pour corruption et à une amende de 20.000 DH. Le tribunal a également ordonné la restitution de 150.000 DH. Le président avait sollicité 300.000 DH pour un certificat provisoire de délivrance d’un lotissement.

Voir aussi

l’Union européenne réitère son appel à l’enregistrement de la population des camps de Tindouf

Genève | Appel à faire pression sur l’Algérie pour que cessent la répression et l’état de non-droit dans les camps de Tindouf

Le défenseur sahraoui des droits de l’homme et ex-détenu dans les geôles du polisario, Fadel …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.