Conseil International d’Action Sociale | Driss Guerraoui élu président de la région MENA

conseil-international-d’action-sociale-:-driss-guerraoui-elu-president-de-la-region-mena

Driss Guerraoui a été élu récemment, à l’unanimité, pour un quatrième mandat, en tant que membre du Conseil d’administration du Conseil International d’Action Sociale (), président de la région Moyen-Orient et du Nord ().

Cette élection est intervenue à l’occasion de l’Assemblée générale du Conseil, tenue par visioconférence le 8 novembre 2020 et qui a également élu un nouveau président de cette instance, à savoir le Sud-Coréen Sang-Mok Suh, ainsi que 8 présidents régionaux : Taylor Nyanhette du Zimbabwe pour la région de l’Est et du Sud, Amacodou Diouf du Sénégal pour la région centrale et occidentale, Suresh Pathare de l’Inde pour la région Asie du Sud et Chinchai Cheecharoen, de Thaïlande, pour la région d’Asie du Sud-Est et Pacifique.

Il s’agit aussi de Chua Hoi Wai de Hong Kong pour la région Asie du Nord-Est, Ronald Wiman de pour la région Europe, Michèle Matthews des Etats-Unis d’Amérique pour la région Amérique du Nord et Caraïbes et Cristina Riscalla Madi du Brésil pour la région d’Amérique Latine.

Parution : Abderrahmane Youssoufi raconté par Driss Guerraoui

Organisation mondiale non gouvernementale fondée en 1928, le Conseil International d’Action Sociale, qui siège à Utrecht, aux Pays-Bas, est l’une des premières organisations internationales non gouvernementales à obtenir le statut consultatif spécial auprès des Nations-Unies et de ses Agences spécialisées, notamment le Conseil Économique et social (ECOSOC), l’OIT, l’UNESCO, l’OMS, la FAO ou encore l’UNICEF.

Le comprend des organisations nationales et internationales dont l’objectif est de faire progresser le bien-être social, la justice sociale et le développement social dans le monde. Sa mission de base consiste à promouvoir des formes de développement social et économique visant à réduire la pauvreté, le mal-être et la vulnérabilité dans le monde. Il lutte pour la reconnaissance et la protection des droits humains fondamentaux à l’alimentation, l’éducation, la santé, le logement et à la protection sociale.

Pour le , ces droits constituent un pilier essentiel de l’effectivité des libertés individuelles et collectives, de la justice et de la paix dans le monde. Il cherche, ainsi, à faire progresser les principes d’égalité des chances, de liberté d’expression et de généralisation de l’accès des populations de par le monde aux services sociaux de base et à la protection sociale universelle.

Le Maroc candidat au PGO

Le a intégré le Conseil d’administration du CIAS en juin 2010, à la suite de son élection à l’unanimité par son Assemblée générale tenue à Hong Kong.

LR/

Voir aussi

Maroc,ONU,résolution,droits de l’Homme,Genève,changement climatique,biodiversité,pollution

L’AG de l’ONU adopte une résolution portée par le Maroc sur le droit d’accès à un environnement sain

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, jeudi, une résolution historique portée par le Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...