Coing, Esfargel

Le coing, Esfargel, c’est cet aliment jaune qui ressemble à une pomme difforme avec une peau cotonneuse et très épaisse. Beaucoup d’écrits anciens racontent qu’il s’agirait probablement de la «pomme d’or» des Jardins des Hespérides et que ce n’est pas un hasard si

les Grecs dédient ce fruit représentant l’immortalité et l’éternel désir à la déesse Aphrodite. Ce qui est sûr, c’est qu’il est connu et cultivé il y a 5.000 ans avant J-C. Déjà Grecs, Romains et Egyptiens l’appréciaient beaucoup. Si en Europe on fabrique de la pâte de coings, des compotes ou des pâtes de fruits, chez nous au Maroc, on le cuisine aussi bien salé que sucré dans les tajines. Cet aliment ne se déguste que cuit et les épices qui lui conviennent le mieux sont le gingembre et le clou de girofle.
Côté santé, les fibres du coing sont bourrées de tanins, de pectines et de mucilages protecteurs et antiseptiques des muqueuses intestinales. Elles sont aussi incroyablement anti-diarrhéiques et anti-hémorroïdes. La consommation des coings est idéale pour diminuer le taux glycémique et le taux de cholestérol dans le sang. On s’en sert aussi contre l’arthrose, les engourdissements musculaires, les affections de la bouche, notamment les gingivites et les aphtes, de la gorge, des gerçures de la peau et des lèvres, des eczémas et des brûlures. Le coing est riche en vitamine C. C’est un aliment à consommer sans modération pour ceux qui suivent un régime amincissant.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.