Bank Al-Maghrib Décélération des créances sur l’économie

Selon BAM, les créances sur l’économie ont marqué, en glissement annuel, une décélération de 6,5% à 3,8% en avril 2013, sous l’effet du ralentissement du crédit bancaire à 3,9%. Quant aux autres contreparties, les créances nettes sur l’Administration centrale se sont accrues de 28,7%, contre 46,7% une année auparavant, tandis que les réserves internationales nettes ont accusé une baisse de 8,8%, contre 14,5% en avril 2012.
Le ralentissement du crédit bancaire en avril 2013 s’explique par la décélération de ses différentes composantes, notamment les prêts de trésorerie accordés aux agents non financiers, dont le taux d’accroissement est revenu de 9 à 4,1% et les crédits à l’équipement accordés aux sociétés non financières qui ont reculé de 1,7%, après la hausse de 3,2% enregistrée en avril 2012.

Voir aussi

CCG : Hausse de 23% de l’activité en 2016

L’activité globale de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), aussi bien en faveur des entreprises …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.