samedi 16 décembre 2017

ONDE : Enfants, jeunes et développement, après 2015

Affiche developpement post 2015

Le Maroc se classe parmi les 20 premiers pays dans l’enquête mondiale de My World et se positionne ainsi comme leader régional potentiel dans la mise en œuvre et le suivi de l’Agenda de développement post 2015 et des nouveaux objectifs mondiaux qui seront définis en septembre prochain.

Sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et la présidence de son Altesse Royale la Princesse Lalla Meriem, l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) a organisé, les 5 et 6 juillet 2015, en partenariat avec l’ONU, la rencontre de Rabat sous le thème «Enfants et Jeunes dans l’Agenda de Développement post 2015».
Cette rencontre de haut niveau, qui a coïncidé avec la célébration du 20ème anniversaire de l’ONDE, s’inscrit dans le contexte des négociations internationales menées pour la mise en place, lors du Sommet spécial sur le développement durable à New-York en septembre 2015, d’un programme ambitieux fondé sur une approche des droits humains et comportant les nouveaux objectifs de développement durable pour l’après-2015.
Des objectifs conçus comme autant d’engagements précis en vue d’améliorer la vie des populations et de protéger la planète pour les générations futures.

Ultime rendez-vous des jeunes avant la tenue de ce sommet, la rencontre de Rabat a rassemblé, aux côtés des représentants de l’équipe UNMC (United Nations Millénium Campaign-Campagne du Millénaire des Nations Unies), des experts nationaux et internationaux, des membres de l’ONDC et des représentants de la société civile arabe et africaine, ainsi qu’un groupe de jeunes et d’enfants. Cette rencontre de Rabat a par ailleurs consacré l’intérêt que réserve le Maroc à cette thématique des droits de l’enfant liée fortement aux questions de droits de l’Homme en général et de l’enfant et des jeunes en particulier. Elle est conçue comme une opportunité devant permettre aux jeunes de la région de faire entendre leur voix, d’exprimer leurs opinions et de réfléchir ensemble à des questions cruciales pour l’avenir de l’humanité.

Le Maroc bien coté

Le rencontre de Rabat s’est soldée par des recommandations finales des différents panels de discussion, ainsi que par une Déclaration de Rabat, faisant ainsi écho aux nombreux événements liés à l’Agenda de développement post 2015 qui ont débuté en septembre 2013 sous l’égide des Nations Unies.
Le Maroc se classe parmi les 20 premiers pays dans l’enquête mondiale de My World. De ce fait, il s’est avéré comme étant un grand défenseur de l’inclusion et de la participation sociale lors de la conception de l’Agenda post 2015, ce qui positionne le Royaume comme un leader régional potentiel dans la mise en œuvre, le contrôle et le suivi de l’Agenda de développement post 2015 et des nouveaux objectifs mondiaux qui seront définis en septembre prochain.

Nouveaux objectifs de développement

La rencontre régionale «Enfants et Jeunes dans l’Agenda de Développement Post 2015» s’inscrit dans le contexte des négociations internationales menées par les gouvernements et les organisations de la société civile pour la mise en place, lors du Sommet spécial sur le développement durable à New-York (septembre 2015), d’un programme ambitieux fondé sur une approche des droits humains et comportant les nouveaux objectifs de développement durable pour l’après 2015.

Mise en œuvre du futur Agenda

La rencontre de Rabat a ainsi offert l’opportunité d’un échange autour des approches à prospecter, en vue de s’assurer que les jeunes pensent contribuer à la gestion de la transition entre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et les Objectifs du Développement Durable (ODD) et que leurs besoins et priorités sont au centre du futur Agenda et de sa mise en œuvre. Ainsi, les panels de discussion se sont organisés autour de trois thématiques:
– Egalité des sexes et droits de la jeune fille: quelles priorités dans le cadre des futurs objectifs de développement.
– La population des 16-23 ans et les priorités de la protection juridique et sociale face aux nouveaux risques liés à l’accès au savoir, à la santé mentale et à la sécurité humaine.
– La mobilisation des ressources et l’approche de financement pour la réalisation de l’Agenda de développement pour 2015.

Mohammed Nafaa

Quels enfants pour quel monde?


«Ce qui importe, ce n’est pas le monde que nous laisserons à nos enfants, mais plutôt les enfants que nous laisserons à ce monde».
(SAR la Princesse Lalla Meriem, Présidente de
l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE)
et acteur engagé dans la cause de l’enfance)

L’ONDE


L’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) a vu le jour en 1995, 2 ans après la ratification par le Royaume du Maroc de la Convention internationale des droits de l’Enfant. Institué à l’initiative de SM Hassan II, qui en a confié la présidence à SAR la Princesse Lalla Meriem, l’ONDE a une mission qui s’articule autour de trois objectifs majeurs:
– Le suivi de la mise en œuvre par le Maroc de la Convention des Nations Unies relatives aux droits de l’enfant.
– La protection de l’enfant et la promotion de ses droits dans tous les domaines y afférents (santé, éducation, famille, juridique, loisirs et culture dans leurs dimensions matérielles, morales et spirituelles).
– Le pilotage, la coordination et l’évaluation des actions menées en faveur de l’enfance marocaine.

Voir aussi

PAM : Ilyas El Omari maintenu aux commandes…

Le Conseil national du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a décidé, au terme de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.