Ait Taleb | La propagation du virus liée intimement aux déplacements des individus

Ait Taleb | La propagation du virus liée intimement aux déplacements des individus

La propagation de la pandémie de Covid-19 est intimement liée aux déplacements des individus, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, qui a mis en avant “l’augmentation inquiétante des taux de reproduction du virus”.

“Les villes du Royaume les plus fréquentées ont été une cible facile du virus”, a déclaré M. Ait Taleb, lors d’une conférence de presse au lendemain de la décision d’interdiction des déplacements de et vers huit villes marocaines.

Le ministre a, dans ce contexte, mis l’accent sur “l’augmentation inquiétante des taux de reproduction du virus dans certaines villes, pour atteindre 1,9 à Tanger, 1,7 à Fès ou encore 2,35 à Berrchid”, précisant que près de 46% des personnes en réanimation se trouvent à Tanger.

En outre, le responsable gouvernemental a attiré l’attention sur l’augmentation constante du nombre des cas d’infection, des cas graves et de décès dans les huit villes du Royaume concernées par la récente décision gouvernementale.

Citant Casablanca-Settat pour exemple, le ministre a fait observer que la région ayant enregistré quelque 2.900 cas d’infection entre le 12 mars et le 14 juin, a recensé non moins de 2.162 cas en deux semaines. “Cette situation illustre la vitesse de propagation du nouveau coronavirus au Royaume”, a-t-il affirmé, tout en appelant les citoyens à s’armer de prudence et à respecter les gestes barrières préconisés par le ministère.

Abordant le risque d’infection, M. Ait Taleb a affirmé que les jeunes ne sont pas moins exposés au risque que les personnes âgées, notant cependant que leur immunité est plus forte.

Dans ce sens, les membres de la commission scientifique et technique consultative, Moulay Hicham Afif et Chakib Abdelfattah, ont invité les personnes atteintes de maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale ou les maladies cardiovasculaires à redoubler de vigilance, relevant que le risque de complication est plus fréquent chez les personnes fragiles.

Les jeunes pouvant être asymptomatiques sont, quant à eux, appelés à limiter autant que possible tout contact physique avec les personnes malades ou âgées, soulignent les deux spécialistes, invitant cette catégorie à faire preuve de responsabilité et à ne pas exposer ses proches à des risques pouvant leur coûter la vie.

Les ministères de l’Intérieur et de la Santé avaient annoncé, dimanche, l’interdiction des déplacements de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech, eu égard à la hausse considérable ces derniers jours des cas de contamination à la Covid-19.

LR/MAP

Voir aussi

BAC-2020 | Plus de 169.000 candidats admis au total (M. Amzazi)

BAC-2020 | Plus de 169.000 candidats admis au total (M. Amzazi)

Le baccalauréat constitue un tournant important dans le parcours scolaire et personnel des élèves et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.