lundi 21 août 2017

L’exode libyen des Egyptiens

Fuite des egyptiens de libye

Environ 15.000 Egyptiens ont fui le conflit en Libye pour retourner dans leur pays, certains via la Tunisie, depuis l’annonce, le 15 février 2015, de la décapitation de coptes par le groupe Etat islamique (EI). Le nombre d’Egyptiens vivant en Libye n’est pas connu, mais ils seraient plusieurs dizaines, voire centaines de milliers, selon les estimations. Ils travaillent notamment dans la construction et l’artisanat.
L’Egypte a appelé ses ressortissants à quitter ce pays à la suite de l’annonce de l’exécution par l’EI de 21 chrétiens coptes, la plupart égyptiens. L’armée de l’air égyptienne a ensuite bombardé des positions djihadistes en Libye et appelé à une intervention militaire internationale.

La traversée de la Libye étant impossible en raison de l’insécurité, un millier d’Egyptiens résidant dans l’ouest libyen ont été évacués via la Tunisie. Quelque 250 autres devaient monter, lundi 23 février, à bord d’un vol affrété par l’Egypte de l’aéroport de Djerba-Zarzis.
Les autorités tunisiennes ont annoncé qu’elles ne laisseraient entrer en Tunisie que les étrangers qui seraient immédiatement pris en charge par leur gouvernement. La Tunisie craint en effet d’être confrontée à un afflux massif d’étrangers fuyant la Libye, comme lors du conflit en 2011 qui avait conduit à la chute du dirigeant Mouammar Kadhafi.

Patrice Zehr

Voir aussi

Libye : Le cas du fils Kadhafi

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé l’arrestation immédiate de Saïf Al-Islam, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.