samedi 22 juillet 2017

Les valeurs sûres de la Bourse de Casablanca

Sur 10 valeurs cotées, qui représentent au 31 mars 2017 près de 59% de la capitalisation globale de la Bourse de Casablanca (BVC), 7 sont à conserver, 2 à accumuler et une valeur à alléger dans les portefeuilles.

Dans un contexte caractérisé par le ralentissement de la distribution de crédits et par le rétrécissement des marges d’intermédiation au Maroc, le groupe Attijariwafa bank affiche des performances satisfaisantes au terme de l’exercice écoulé, lit-on dans le «Guide des valeurs 2016-Spécial résultats annuels». Leader sur les activités bancaires et services financiers spécialisés et fort d’une politique anticipative en matière de gestion de risques, le titre de la 2ème plus grande capitalisation de la BVC est ainsi à garder dans les portefeuilles.
Par ailleurs, il est recommandé de renforcer la position sur le titre BCP, dans lequel le groupe connaît une amélioration de ses principaux agrégats financiers, comme en témoigne l’assise financière confortable de la banque qui confirme, en 2016, sa position de contributeur important au financement de l’économie, avec une part de marché de 27% et son expansion en Afrique, outre une opportunité de développement de l’activité Assurance.

Autre valeur à conserver dans le portefeuille: Addoha (qui réalise de bonnes performances, à l’issue de 27 mois de mise en œuvre du Plan Génération Cash, PGC) et Lesieur Cristal. Cette dernière affiche un bon niveau de performance à fin 2016, grâce à la solidité du portefeuille de marques et le renforcement des activités à l’export.

Il est cependant conseillé, dans le Guide, de ne pas se séparer de certains titres, notamment Managem, Taqa Morocco et Wafa Assurance.

La capitalisation en forte hausse

Par ailleurs, la Bourse de Casablanca vient de publier son rapport sur l’exercice écoulé. Le MASI a réalisé une grande performance l’année dernière avec une hausse de 30,46%, contre une baisse de 7,2% à fin 2015. Malgré une seule introduction (Marsa Maroc), le niveau de la capitalisation boursière a atteint 583 MMDH, enregistrant une forte progression, comparé à un an auparavant (+28,69%). Par secteur, le marché reste dominé par les banques qui représentent un tiers de la capitalisation (33,8%), suivies par les télécoms (21,4%) et le BTP (13,6%). Quant au volume des transactions, il a atteint 32 milliards sur le marché central actions (+11%) et 18,3 milliards sur le marché de blocs. Au total, 47% du volume ont été réalisés sur le premier et 27,3% sur le marché de blocs.

HD

Voir aussi

PLF 2017 : Le 8 bis ou l’Etat au-dessus de la loi

L’expropriation ne cesse de faire des victimes mais, aujourd’hui, elle deviendrait, «légalement», un moyen de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.